FIJET : Près de 200 journalistes du monde réunis à Marrakech

FIJET : Près de 200 journalistes du monde réunis à Marrakech

La Fédération internationale des journalistes et écrivains de tourisme tient son congrès au Maroc

Le choix de Marrakech comme lieu de l’organisation du 60è Congrès mondial de la Fédération internationale des journalistes et écrivains de tourisme (FIJET) est une opportunité offerte à la nouvelle équipe de l’Association marocaine des journalistes et écrivains du tourisme (AMJET-FIJET Maroc) de montrer son engagement et sa détermination au service du tourisme et du journalisme touristique, a affirmé le président de l’AMJET-FIJET Maroc, Najib Senhadji.

Le choix porté par le bureau exécutif de la Fijet sur le Maroc pour la tenue de ce congrès, consolidé par la Haute sollicitude royale, constitue «une grande fierté pour notre pays et pour notre association AMJET-FIJET Maroc», a indiqué M. Senhadji à l’ouverture, samedi dans la ville ocre des travaux de ce conclave qui se poursuit jusqu’au 3 courant.

M. Senhadji a, d’autre part, souligné que depuis son élection au début de cette année à la tête de l’AMJET, son principal objectif a été de poursuivre la voie tracée par son prédécesseur Feu Mohamed Trai, dont la passion pour le journalisme et le tourisme étaient sans limite.

Le hasard a voulu aussi que ce congrès dans la ville ocre coïncide avec la tenue, durant la même période, de la 17ème édition du Festival international du film de Marrakech, un événement mondial dont l’impact sur l’image du Maroc est indéniable et va en croissant, a-t-il noté.

Par conséquent, tous les regards seront braqués sur cette ville au charme unique et c’est une belle occasion de faire connaître le Maroc, sa population, sa culture, ses arts et ses atouts touristiques, a-t-il ajouté. Pour sa part, le président de la FIJET, le Tunisien Tijani Haddad, a noté que la Fédération, créée il y a 65 ans, est aujourd’hui forte et présente dans la majorité des parties du monde et dispose d’un réseau de médias importants, dont l’objectif est de promouvoir le journalisme touristique et le tourisme. «Un tourisme qui fait la promotion du respect de l’environnement, de la paix et d’une meilleure entente entre les personnes et les peuples», a-t-il insisté. La FIJET œuvre en vue de promouvoir le tourisme dans les différentes régions du monde sans exclusion, car, a-t-il expliqué, pour la fédération toutes les destinations sont égales et complémentaires et non pas compétitives. De son côté, Mohamed Laaraj, ministre de la culture et de la communication, a affirmé que le tourisme culturel est un pilier essentiel de l’offre touristique nationale et un levier important pour promouvoir le patrimoine culturel matériel et immatériel.

M. Laaraj a souligné, dans ce sens, la corrélation qui existe entre la culture et le tourisme tant au niveau national qu’international ainsi que le rôle central que jouent les médias en matière d’accompagnement de la gestion du patrimoine.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *