Filière animale : Un chiffre d’affaires de 10,3 milliards DH à Casablanca-Settat

Filière animale : Un chiffre d’affaires de 10,3 milliards DH à Casablanca-Settat

Les indicateurs économiques de la filière animale au niveau de la Région Casablanca-Settat culminent. Une nette progression est observée sur la période 2008-2017. Même les années de sécheresse ayant marqué cette période n’ont pu freiner l’élan de cette activité agricole à forte valeur ajoutée.

C’est d’ailleurs ce que constate Abderrahmane Naïli, directeur régional de l’agriculture de Casablanca-Settat. En neuf ans seulement, le chiffre d’affaires de la filière a grimpé de 43%. Il est ainsi passé de 7,19 milliards de dirhams en 2008 à 10,30 milliards de dirhams en 2017. Ce montant généré est proche de l’objectif fixé à l’horizon 2020, soit 11,93 milliards de dirhams.

La valeur ajoutée de la filière s’est nettement redressée sur la période 2008-2017. Elle s’est consolidée de 45% grimpant à 4,86 milliards de dirhams en 2017 contre 3,33 milliards en 2008. Toutefois, une valeur d’environ 1,5 milliard de dirhams est à gagner pour atteindre la prévision de 6,29 milliards de dirhams fixée pour l’année 2020. En termes d’emploi, le résultat est au-delà de toutes les attentes.

Au moment où le département de l’agriculture aspirait à atteindre 9,3 millions de journées de travail dans la filière animale à la région Casa-Settat, cet objectif a largement été dépassé.

A fin 2017, la direction régionale de l’agriculture note, dans ce sens, la création de 9,78 millions journées de travail, soit une hausse de 120% par rapport à 2008 (4,4 millions de journées de travail). «La région Casablanca-Settat possède un potentiel énorme pour développer sa production animale. Le secteur d’élevage a connu une nette évolution ces dernières années, et a permis à la région de participer à des taux très importants dans les productions nationales», peut-on relever du directeur régional de l’agriculture.

En effet, 45% de la production nationale en viande blanche provient de Casablanca-Settat. Elle est estimée à 248.000 tonnes.

La région abrite dans ce sens 2.133 unités de production avicole dont 25 couvoirs, 1.365 unités poulet de chair, 426 unités dinde de chair, 75 unités reproducteur poule, 32 unités reproducteur dindes et 210 unités poules pondeuses.

S’agissant de la viande rouge, la région alimente 18% de la production nationale, soit 78.000 tonnes de viandes rouges. L’effectif cheptel de la région est réparti comme suit: 715.400 têtes bovines, 2,183 millions d’ovins, 50.500 caprins et 149.000 équidés. Casablanca-Settat est également connue par sa production laitière qui représente 24% de la production nationale. La région  produit environ 630 millions de litres dont 60% industrialisé. «L’intérêt pour la filière animale nous a encouragés à instaurer un programme de développement dans le cadre du Plan Maroc Vert que cela soit au niveau du pilier I ou pilier II. L’impact est considérable dans la mesure où les agriculteurs ont pu organiser leur activité et améliorer leur productivité», précise M. Naïli. Le projet d’agrégation intégré dans le pilier I du Plan Maroc Vert a permis à 25.000 agriculteurs à Casablanca-Settat d’intégrer le circuit de commercialisation en les organisant autour de trois grands industriels de transformation.

En termes d’agriculture solidaire (pilier II), la région connaît le déploiement d’une quinzaine de projets d’élevage d’ovin, notamment à Benslimane, Berrechid et Settat.

Toutefois, l’élan que connaît la filière dans la région Casablanca-Settat ne pouvait se faire sans l’accompagnement de la communauté d’agriculteurs. Au-delà du conseil et de la formation, des subventions sont allouées annuellement pour encourager les agriculteurs à développer leurs activités.

Sur les 6,8 milliards de dirhams d’investissements, un montant de 2,66 milliards de dirhams de subventions a été alloué en neuf ans.

En 2017, 429 millions de dirhams de subventions ont été accordés en 2017 dont 29% pour la production animale.

loading...
loading...

Articles similaires

1 Comment

  1. Tanjaoui

    C’est encore peu comparé à certains pays comme les Pays-Bas par exemple où la filière animale(en majorité des bovins) exporte pour 12 milliards d’euros annuellement

    Reply

Laisser une réponse à Tanjaoui Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *