Filière cameline : Lancement de la 2è édition de la caravane agricole Phosboucraa

Filière cameline : Lancement de la 2è édition de la caravane agricole Phosboucraa

A l’initiative du Groupe OCP et la Fondation Phosboucraa

C’est parti pour la 2ème édition de la caravane agricole Phosboucraa pour le développement de la filière cameline dans les provinces du Sud. Le coup d’envoi a été donné, en effet, lundi dernier à Smara, à l’initiative du Groupe Office chérifien des phosphates (OCP) et la Fondation Phosboucraa. Organisée en partenariat avec le ministère de l’agriculture et de la pêche maritime, les wilayas, les Chambres d’agriculture et les organisations professionnelles des trois régions du Sud du Royaume, cette caravane s’inscrit dans le prolongement de la première édition lancée en 2015 et qui a bénéficié à près de 1.000 éleveurs dans les régions du Sud. Après l’étape de Smara, la caravane élira domicile, dans une seconde étape, à Birgandouz (sud de Dakhla), le 1er avril 2017. Selon les responsables, cette initiative s’inscrit dans le cadre du soutien constant apporté par le Groupe OCP et ses Fondations au Plan Maroc Vert. Il faut dire que la caravane agricole Phosboucraa est une action qui s’adresse aux petits éleveurs et agriculteurs des régions traversées, afin de leur apporter l’expérience et le savoir-faire de différents experts et partenaires en matière de conduite de l’élevage camelin. A cet effet, elle est axée sur l’accompagnement, la sensibilisation et la formation de plus de 700 petits éleveurs-agriculteurs de l’élevage camelin des régions du sud du Maroc.

Lors des deux étapes de cette deuxième édition (Smara et Birgandouz), des présentations didactiques seront animées par des experts agronomes et vétérinaires. «Elles portent sur la diffusion des bonnes pratiques de conduite des élevages camelins et mettent en avant le rôle de l’alimentation, de la santé animale, des bons réflexes de gestion de la phase de gestation et du nouveau-né, et de la valorisation des produits de dromadaire», disent les responsables. «Ces informations sont destinées à permettre aux petits éleveurs d’améliorer significativement la productivité de leurs élevages et d’augmenter leurs revenus et, in fine, améliorer leurs conditions de vie», ajoute la même source. Il faut préciser qu’au niveau des provinces du Sud, la filière dromadaire joue un rôle socio-économique important dans la mesure où 70% des populations de ces régions vivent directement ou indirectement de la filière dromadaire et disposent de revenus issus de cette filière.

A noter enfin que la Fondation Phosboucraa a été créée en 2014. Elle porte l’engagement social et sociétal du Groupe OCP et notamment de sa filiale Phosboucraa dans les 3 régions du Sud. Sa mission consiste à définir et mettre en place des projets structurants dans une démarche participative impliquant la concertation avec les  communautés des régions du Sud, les acteurs associatifs et les institutionnels.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *