Filière laitière à Larache : Des éleveurs encouragés à l’insémination artificielle bovine

Filière laitière à Larache : Des éleveurs encouragés à l’insémination artificielle bovine

L’intérêt porté par le Plan agricole régional à ce secteur mis en avant

L’insémination artificielle est considérée comme l’une des principales techniques permettant d’augmenter la production de lait et de viande du cheptel bovin. C’est dans ce contexte qu’une campagne d’encouragement vient d’être organisée à Larache au profit des petits éleveurs et producteurs de lait pour pratiquer cette technique de reproduction animale assistée. Présidée par le président de la Chambre d’agriculture de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Abdellatif El Younsi, cette manifestation visait à mettre en avant l’intérêt porté par le Plan agricole régional au développement de la filière bovine laitière comme étant une source importante pour l’amélioration des revenus des professionnels.

Elle a ainsi été marquée par une opération de distribution de matériel et équipements d’insémination artificielle bovine au profit de trois unions de coopératives laitières et des éleveurs des bovins, issus des zones les plus connues par l’élevage de cette espèce animale dans la province de Larache. Cette initiative vient, selon les organisateurs, s’inscrire dans le cadre des interventions menées par la Chambre régionale d’agriculture pour soutenir l’élevage bovin dans la province de Larache, connue comme l’un des plus importants producteurs au niveau régional. Elle ambitionnait ainsi de contribuer aux efforts déployés pour faire de ce secteur un pilier pour le développement socio-économique dans cette province.

Il est à préciser que parmi les bénéficiaires de cette initiative, figure l’Union Mohammadi de développement des coopératives agricoles Loukos à Ksar El Kébir, qui cherche à travers cette technique d’insémination bovine à élargir son projet et par conséquent l’augmentation de sa production de lait. Constituée d’une trentaine de coopératives laitières, cette union parvient actuellement à produire quelque 90 tonnes de lait par jour.

Cette initiative a profité aussi à l’Union des producteurs laitiers de Laouamra, constituée de 16 coopératives, qui sont à l’origine dans leur ensemble à 20 tonnes de lait par jour. Il s’agissait également de l’Union des plaines de développement agricole et l’élevage du bétail de Ksar El Kébir, qui a bénéficié de cette campagne. Cette union se compose actuellement d’une dizaine de coopératives assurant ensemble une production de 40 tonnes de lait par jour.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *