Filière sucrière au SIAM 2018 : Cosumar présente en force

Filière sucrière au SIAM 2018 : Cosumar présente en force

La filière sucrière c’est 1,65 million de tonnes de sucre blanc par an de capacité de production. Elle dépasse les besoins du marché local qui sont de 1,2 million de tonnes.

Au SIAM, les entreprises exposent leurs savoir-faire mais pas seulement. Certains groupes y voient l’opportunité de dynamiser davantage le secteur agricole à travers la matérialisation de projet en faveur des agriculteurs, l’organisation de conférences ou encore la mise en place d’une animation au profit du public et des professionnels. C’est le cas notamment pour Cosumar. Le groupe, agrégateur de la filière sucrière marocaine, participe en force à cette 13e édition. «Cosumar confirme son engagement auprès des partenaires de son écosystème en organisant une série de conférences axées sur les grands projets pour une filière sucrière plus performante et compétitive», indique le management de la société.

Dans la pratique, un espace conférence annexé au nouveau stand institutionnel a spécialement été aménagé pour accueillir ces différentes rencontres. Dans le programme, les conférences relatives aux professionnels de la filière sucrière ont été réparties sur deux journées. Lors de la première journée, mercredi 25 avril, plusieurs thèmes ont ainsi été abordés, tels que les actions sociales au profit des agriculteurs agrégés de la filière sucrière, les assurances maladie, le régime de retraite ou encore la digitalisation de l’amont agricole de la filière sucrière. Des thèmes tout aussi variés sont au menu des conférences au stand du groupe le 25 avril, tels que la recherche et développement comme levier de performance et de compétitivité de la filière sucrière, ou encore la mécanisation des plantes sucrières. Par ailleurs, la Cosumar organise également un show artistique sur le «sucre tiré et soufflé» animé par un Chef pâtissier avec une dégustation de douceurs mercredi après-midi. Au programme encore, des espaces ludiques, des expositions culturelles autour de la marque nationale «Enmer». Des souvenirs inédits ancrés dans la mémoire et traditions marocaines sont proposés aux visiteurs du salon.

Une filière à forte valeur ajoutée

La filière sucrière c’est 1,65 million de tonnes de sucre blanc par an de capacité de production. Elle dépasse les besoins du marché local qui sont de 1,2 million de tonnes. «Cet excédent de capacité permet de satisfaire en priorité les besoins du marché national et de prospecter de nouveaux marchés à l’export», indique le Groupe. Le Maroc exporte du sucre sous le régime d’admission temporaire en dehors de subvention vers une quarantaine de pays à travers le monde depuis 5 ans.  La filière a performé en 2017. En témoignent les 57.000 ha de superficie plantée en betteraverie et en canne à sucre, avec un rendement de sucre à l’hectare de 10,5 t/ha, plus de 515.000 t de sucre blanc issues de l’extraction des plantes sucrières. Notons que la production de sucre au Maroc se fait à travers la transformation de la betterave à sucre et de la canne à sucre cultivées dans 5 régions du Royaume, à savoir Doukkala, Tadla, Gharb, Loukkos et Moulouya.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *