Financement des PME en zones offshore: BERD, un prêt de 100 millions d’euros pour la BCP

Financement des PME en zones offshore: BERD, un prêt de 100 millions d’euros  pour la BCP

Le regard est porté cette fois-ci sur le secteur des PME industrielles auxquelles l’organisation a débloqué un financement important. Pour ce faire, la Banque européenne a pris comme partenaire la Banque centrale populaire.

Le groupe bancaire s’est vu accorder, vendredi 18 décembre, un prêt de 100 millions d’euros qu’il déploiera en faveur des petites et moyennes structures œuvrant dans l’industrie au Maroc. Aux termes de cette opération, la Banque centrale populaire utilisera les fonds de la BERD pour consentir des prêts à des PME industrielles opérant dans les zones offshore marocaines tournées vers l’exportation.

La finalité étant d’intégrer les PME nationales dans l’économie globale, et ce par le renforcement de leurs exportations. «Améliorer l’accès au financement pour les PME du pays contribuera à stimuler leur compétitivité et à consolider et renforcer l’industrie manufacturière, grande créatrice d’emplois», apprend-on de Laurent Charbier, directeur de la BERD pour le Maroc, qui a réitéré la satisfaction de son département de coopérer de nouveau avec la BCP.

Le nouveau contrat conclu entre la Banque centrale populaire et la Banque européenne de restructuration et de développement hissera le partenariat des deux entités à un nouveau stade. C’est en gros ce qui a été exprimé par Laïdi El wardi. Le directeur général à la BCP chargé de la banque de détail a souligné en guise de commentaire que «Grâce à ce nouveau contrat, notre partenariat avec la BERD atteindra un autre niveau. Cette nouvelle opération, qui inclut prêt et assistance technique aux PME, s’ajoutera à la vaste gamme de solutions qui composent notre stratégie de soutien des écosystèmes industriels».

En effet, ladite ligne de crédit sera renforcée par des activités de coopération technique et des services de conseil aux entreprises au profit des sous-emprunteurs.

Les deux parties annoncent que ces activités et services seront financés par la facilité d’investissement pour le voisinage de l’Union européenne, le compte multi-donateurs pour la région sud-est de la Méditerranée (SMED) et le fonds spécial des actionnaires de la BERD. Rappelons que les investissements de la BERD sont en constante évolution au Maroc.

La banque a injecté un montant de 874 millions d’euros dans 24 projets répartis dans tout le Royaume. S’ajoutent à ces investissements des lignes de crédit de plus de 150 millions d’euros accordées à des banques locales au titre du financement des échanges.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *