Focus : Les ingrédients d’un succès

C’est une révolution technologique que connaît le Maroc. En l’espace de quelques années, le secteur des télécoms et des nouvelles technologies s’est hissé au rang
des premiers employeurs, avec l’année dernière, 10 000 postes de travail répertoriés.
Tout comme l’Inde dans l’univers du  Commonwealth, le Maroc est en tête des implantations d’opérateurs de télé-services dans le monde francophone… Le Royaume attire plus de 4 entreprises françaises désirant s’installer à l’étranger sur 10 . Entre 2004 et 2005, le chiffre d’affaires a quasiment doublé. Pour les cinq années à venir, les projections sont encore optimistes. Le Maroc pourrait créer entre 14 000 et 33 000 emplois. Mais quel est le secret de cette belle réussite?
L’ancien argument du  coût compétitif de la main-d’œuvre marocaine ne suffit plus à lui seul pour expliquer  le boom du secteur au Maroc. D’autres arguments,  technologiques,  militent pour le Royaume. La vision stratégique de Maroc Telecom a été déterminante pour améliorer l’attractivité du Maroc. D’abord en termes de coûts des appels avec l’international.
La filiale de Vivendi Universal propose, entre autres,  des tarifs très compétitifs pour les liaisons internationales. Il s’agit d’un argument central dans le business plan des centres d’appels. Mais, même réunis, le coût de la main-d’œuvre et les coûts des appels ne peuvent expliquer l’envol que connaît le secteur. Un autre élément de différenciation entre en compte. Il est technologique celui-là, comme l’offre service dans la maintenance et l’exploitation des plates-formes de télécommunication.
Maroc Telecom est engagé depuis longtemps dans une politique d’innovation constante dans la haute technologie, permettant aux centres de bénéficier des appels de qualité avec un niveau de sécurité aux standards internationaux. La politique de Abdesslam Ahizoune s’adapte bien aux orientations du Maroc, en quête de présence mondiale dans l’offshoring. Les derniers services mis en place par l’opérateur historique illustrent clairement cette politique.
Le Guichet Unique  dédié aux centres qui recourent aux liaisons louées internationales vers la France, réalisé en partenariat avec Neuf Cegetel et France Télécom, permet aux centres d’appels de minimiser davantage leurs coûts. Et aussi d’économiser sur les procédures, puisque le Guichet Unique fait référence à un seul contrat, un seul point de contact, une seule facture et des services après-vente. D’autres solutions tout aussi technologiques, comme la «Minute en gros » basée aussi sur la rapidité et la simplicité, viennent renforcer l’avantage comparatif du Maroc par rapport à ses concurrents. Nul doute, Maroc Telecom a jeté résolument un pont technologique entre le Maroc et ses partenaires européens.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *