Focus sur la production agricole et le développement rural: Benkiran fait le point sur l’engagement gouvernemental

Focus sur la production agricole et le développement rural: Benkiran fait le point sur  l’engagement gouvernemental

Tenue mercredi 10 juin à Rabat, cette séance a été l’occasion pour le chef de gouvernement Abdel-Ilah Benkiran d’annoncer que la politique gouvernementale dans le domaine agricole s’est fixé pour objectif d’assurer une production céréalière de 70 millions de quintaux (Mq) pour une campagne agricole ordinaire.

Un challenge qui fait suite à la signature, dans le cadre du Plan Maroc Vert (PMV), de 19 contrats programmes avec des organismes interprofessionnels.
A noter que ce programme contractuel concerne une superficie de 4,2 millions d’hectares, ce qui signifie la réduction de la superficie consacrée aux céréales à hauteur de 20% et l’augmentation du rendement à hauteur de 50%, ce qui permettrait de couvrir 63% de la consommation intérieure. De même, pour la filière sucrière, le contrat-programme 2013-2020 prévoit une production de 856.000 tonnes, soit 62% des besoins intérieurs à l’horizon 2020, contre 35% actuellement.

Par ailleurs, M. Benkiran a indiqué que le contrat programme relatif à la filière oléagineuse s’est fixé comme but l’amélioration de la production et de la compétitivité, notamment les graines de tournesol et le colza, et la couverture, à hauteur de 20%, des besoins de la consommation interne, à l’horizon 2020, au lieu de 1% actuellement.

S’agissant de la promotion du monde rural, M. Benkiran a relevé qu’elle reste tributaire de la coordination entre les différents secteurs concernés et de la convergence des programmes et chantiers.
A ce titre, il a passé en revue les différents chantiers de développement rural lancés par le gouvernement.

En conclusion, M. Benkiran a insisté sur la nécessité d’adopter une approche globale impliquant tous les secteurs. Dans le cadre de cette approche, a-t-il dit, le gouvernement a œuvré pour la mise en place de mécanismes institutionnels chargés de renforcer la convergence des interventions, à travers le comité interministériel permanent de développement rural, au niveau stratégique, et la direction du développement du monde rural et des régions montagnardes au niveau exécutif. Enfin, s’agissant de la participation financière du gouvernement à ce chantier ouvert, M. Benkiran a rappelé la décision du gouvernement d’augmenter le budget du Fonds du développement rural, passant de 500 millions de dirhams en 2011 à 1 milliard de dirhams en 2012 avant d’atteindre 2 milliards de dirhams les années suivantes.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *