Fonds Innov Invest : La CCG encourage la création de start-up auprès des jeunes du Sud

Fonds Innov Invest : La CCG encourage la création de start-up auprès des jeunes du Sud

les six premières structures d’accompagnement labellisées par la CCG ont pu financer, via les solutions «Innov Idea» et «Innov Start», quelque 62 projets pour une enveloppe globale de 12,3 millions de dirhams.

La Caisse centrale de garantie (CCG) poursuit ses efforts soutenus pour accélérer la cadence des financements accordés aux start-up innovantes. Elle a organisé samedi une tournée régionale dans la ville de Laâyoune, chef-lieu des provinces du Sud, autour du Fonds Innov Invest (FII) pour encourager la création de start-up au profit des jeunes issus de ces régions et qui est un dispositif dédié au financement de l’amorçage et des star-up innovantes mis en place par le gouvernement marocain avec l’appui de la Banque mondiale et géré par la CCG.

Cette rencontre qui s’est déroulée à l’Ecole supérieure de technologie de Laâyoune fut l’occasion de mettre cette structure dédiée à l’accompagnement des jeunes, et qui offre de réelles opportunités en termes d’appui et de financement dédiés aux start-up et aux porteurs de projets.

Le FII a pour missions de booster l’écosystème du financement des start-up innovantes au Maroc et de combler le gap dans la chaîne de financement des premiers stades de création des start-up innovantes, et également faire émerger des projets innovants et financer les plus prometteurs.

D’après la CCG, le FII vise à renforcer le pré-amorçage en faveur des porteurs de projets innovants grâce au financement des tout premiers stades de l’investissement, et appuie les associations, incubateurs, business angels, clusters et autres intervenants dans l’accompagnement et/ou le financement des start-up innovantes.

Ainsi, le FII intervient sur trois volets principaux couvrant le capital risque, les prêts d’amorçage et l’assistance technique et ceci à travers : premièrement l’appui aux porteurs de projets via des aides et des prêts d’honneur, deuxièmement l’appui aux start-up via l’equity, les avances remboursables, les prêts participatifs et l’investissement dans les fonds, et troisièmement le soutien aux sociétés de gestion des Fonds et acteurs de l’écosystème via de l’assistance technique.

En effet, à ce jour, les six premières structures d’accompagnement labellisées par la CCG ont pu financer, via les solutions «Innov Idea» et «Innov Start», quelque 62 projets pour une enveloppe globale de 12,3 millions de dirhams. Notons à ce titre la grande diversité sectorielle des projets retenus : 30% opèrent dans les secteurs des NTIC et 20% dans la Greentech. En plus d’autres secteurs d’activité comme l’agribusiness et l’industrie qui ont mobilisé plus de 26% des financements accordés.

Avec la labellisation de la 2ème promotion des structures d’accompagnement au mois de mars dernier, la CCG compte franchir un cap en accélérant l’émergence de l’entrepreneuriat innovant au Maroc. Ces nouveaux partenaires assureront l’accompagnement et le financement de davantage de start-up et de projets innovants.

Lancé fin 2017 et doté de 500 millions de dirhams, mobilisés par l’Etat auprès de la Banque mondiale, le FII, qui bénéficie en outre d’un soutien financier de l’Union européenne, a pour objectif de financer 300 projets innovants sur cinq ans.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *