Formation et emploi défendus par la CGEM

Formation et emploi défendus par la CGEM

Une formation efficiente et qualifiante tel a été l’axe primaire du conseil national de l’entreprise de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM). Cette session, qui s’est tenue lundi 14 novembre 2011 à Casablanca, s’est articulée autour de la problématique de l’emploi et les enjeux qu’elle représente pour assurer un développement socio-économique. La vision 2020 de la CGEM en termes de l’emploi a été à l’ordre du jour et amplement présentée aux représentants de partis politiques ayant assisté à cet événement. Dans ce sens, Mohamed Horani, président de la CGEM, a mis le point sur la nécessité de fournir à l’entreprise un capital humain qualifié et à haute valeur ajoutée, contribuant ainsi au renforcement de la productivité et la compétitivité du marché de l’entreprise. Soucieux de l’importance de l’intégration des jeunes dans l’entreprise marocaine, Jamal Belahrach, président de la commission emploi et relations sociales de la CGEM, invite toutes les parties prenantes à défendre cette cause et mettre en place les mécanismes adéquats pour assurer cette intégration. «L’ensemble des acteurs est appelé à se mobiliser pour un positionnement de l’entreprise comme acteur de production et notamment réduire la fatalité du chômage». Une pensée qui s’inscrit dans la même lignée que Karim Zaz, président de la commission formation professionnelle au sein de la CGEM, qui a mis l’accent sur l’établissement d’outils d’articulation et de cohérence entre les politiques d’emploi, les politiques industrielles et les mécanismes de formation.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *