Formation et emploi : Initiatives pour booster l’emploi des jeunes

Formation et emploi : Initiatives pour booster l’emploi des jeunes

Pour remédier à la situation actuelle dans le domaine de l’emploi et faire face à la crise des jeunes diplômés chômeurs, le gouvernement met le paquet. Le ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Mustapha Mansouri, a dévoilé, jeudi dernier, toute une batterie de mesures prises par le gouvernement pour la promotion de l’emploi. Dans un exposé présenté lors du Conseil de gouvernement, qui s’est réuni à Rabat sous la présidence du Premier ministre, Driss Jettou, le ministre de l’Emploi a ainsi détaillé le programme exécutif des recommandations des journées nationales "Initiatives-Emploi".
Mustapha Mansouri a également mis en exergue les principaux  programmes relatifs aux "Initiatives-Emploi" visant l’incitation à la création d’emplois, la réalisation d’une meilleure gouvernance du marché de travail et l’amélioration des programmes de promotion de l’emploi, en concertation avec les partenaires économiques et sociaux.
Parmi ces programmes, le plan "Insertion" figure en bonne place. Ce plan prévoit, entre autres, l’ouverture de nouveaux horizons ayant pour objectifs la promotion de l’auto-emploi et l’insertion des diplômés dans le secteur privé. Il vise ainsi à permettre, entre 2006 et 2008, l’accès au marché du travail à quelque 105.000 chercheurs d’un premier emploi. Pour ce qui est des mesures matérielles, l’Etat s’engage à accompagner les investissements dont le  coût ne dépasse pas les 250.000 DH.  Le département de M.  Mansouri prévoit, par ailleurs, la création de 30.000 entreprises, dans le cadre de la mise en oeuvre du programme "Moqawalati" et ce à travers la mise en place d’un système répondant aux besoins des jeunes porteurs de projets.
Le gouvernement s’engage, en outre, à adapter la formation aux besoins du marché de l’emploi à travers la mise en oeuvre du programme "Qualification" visant à accroître «l’éligibilité à l’emploi» à travers la formation contractuelle et qualifiante. Le gouvernement compte, par ailleurs, tenir en compte des besoins exprimés et de l’amélioration du rôle de la médiation entre l’offre et la demande sur la base du cadre de référence représenté par "le contrat progrès" conclu entre l’Etat et l’Agence nationale de promotion de l’Emploi des Compétences (ANAPEC). Rappelons que Mustapha Mansouri avait auparavant annoncé que plusieurs initiatives étaient en cours de préparation pour booster l’emploi des jeunes, notamment le lancement du «Contrat premier emploi» (CPE). Il avait également précisé que pour les trois prochaines années, le gouvernement consacrera une enveloppe budgétaire de trois milliards de dirhams pour la promotion de l’emploi, notamment dans les milieux des jeunes diplômés.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *