Formation : Forum des ingénieurs de I’IAV

Les ingénieurs de I’Institut agronomique et vétérinaire Hassan II sont appelés à contribuer par leur savoir-faire au traitement et à la solution des problèmes techniques, administratifs et socio-économiques, ainsi que ceux relatifs à la production et à la protection de l’environnement, a indiqué samedi, à Rabat, le ministre de l’Agriculture, du Développement rural et des Pêches maritimes, Mohand Laenser.
Présidant la séance d’ouverture des Forums de l’Association marocaine des élèves ingénieurs agronomes (AMEIA) et de l’Association marocaine des élèves ingénieurs génie rural (AMEIGR) de I’IAV Hassan II de Rabat, le ministre a mis en relief l’effort fourni par cet établissement en vue de consolider la renommée des ingénieurs qui ont démontré la qualité de la formation à l’échelle nationale et internationale.
La présidente de l’AMEIA, Maryem Laâmiri, a indiqué que cette rencontre est organisée sous le signe du développement durable. Elle a également mis l’accent sur «la question de la réserve de nos ressources agricoles nationales et sur le rôle de la certification dans la préservation de l’environnement».
Pour sa part, le président de l’AMEIGR, Azeddine Hinani, a estimé que l’apport de l’ingénieur en Génie rural «s’avère primordial» afin de faire de son savoir-faire et de ses connaissances une valeur ajoutée.
Il a également fait état de la réforme de la formation en génie rural (Bac +5) qui s’ouvrira à un public diversifié de bacheliers incluant notamment les élèves ayant suivi les classes préparatoires mathématiques supérieures et mathématiques spéciales.
Pour M. Hinani, une telle manifestation constitue un carrefour d’échange et de rencontre entre les élèves ingénieurs et les professionnels et permettra de sensibiliser les bureaux d’étude, les entreprises et les différents opérateurs à l’importance des ingénieurs formés par l’IAV Hassan II au sein du département Génie rural". Il a, aussi, souligné qu’un nouveau bâtiment de génie rural à l’IAV sera inauguré à cette occasion.
Rappelons que depuis sa création, l’IAV Hassan II a réussi à former près de 3000 ingénieurs agronomes et près d’un millier d’ingénieurs de génie rural ou de travaux ruraux.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *