Formation : GDF : bénéfice record de 1,7 milliard d’euros

Gaz de France a publié mardi un bénéfice net semestriel record de 1,7 milliard d’euros, supérieur aux attentes, en plein débat parlementaire sur sa privatisation et son projet de fusion avec le groupe énergétique Suez, contre lesquels les syndicats manifesteront le même jour.
Porté par la croissance des prix des hydrocarbures et une progression de la production, le bénéfice net de GDF a bondi de 44% au premier semestre, quand les analystes interrogés par l’AFP attendaient une progression de seulement 11 à 17%.
Cette tendance a permis au groupe de relever ses prévisions: il table désormais sur un bénéfice net supérieur à 2,2 milliards d’euros sur l’ensemble de 2006, contre plus de 2 milliards estimés jusqu’à présent.
GDF espère également une croissance de son excédent brut d’exploitation supérieure à 20% en 2006, à plus de 5 milliards d’euros, et de 10% en moyenne par an sur la période 2005-2008, contre 4 à 7% initialement estimé.
Lors d’une conférence de presse, le PDG du groupe, Jean-François Cirelli, a jugé ces résultats "excellents", et souligné que GDF était "prêt à aller de l’avant et à accélérer son développement".
Hasard du calendrier, la publication de ces chiffres coïncide avec une journée de manifestations des syndicats du groupe (sauf la CFDT) contre sa privatisation dans le cadre d’une possible fusion avec Suez.
Alors que les députés poursuivent depuis jeudi l’examen d’un projet de loi en ce sens, M. Cirelli a jugé que cette opération constituait pour GDF "une excellente opportunité" qui lui permettrait "d’accélérer encore le rythme de sa croissance".

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *