Formation : HEM poursuit son Université citoyenne

Formation : HEM poursuit son Université citoyenne

L’université se fait citoyenne. C’est le cas de l’Institut des hautes études de management (HEM) qui continue sur sa lancée et maintient son concept de l’Université citoyenne en proposant, une nouvelle fois, un cycle de cours non payants. En effet, HEM reconduit pour la neuvième année consécutive le programme de l’Université citoyenne sur Casablanca, pour la septième année consécutive sur Rabat et pour la deuxième année consécutive sur Marrakech. C’est dire que le programme a du succès auprès du public.
Le concept est sans doute à l’origine de cet engouement. Il consiste en fait en une série de séminaires conçus sous forme de cours d’initiation et de sensibilisation à la vie socio-politique et économique du Maroc. Ce cycle est pour toutes les personnes intéressées, sans pré-requis ni conditions préalables. Les inscriptions sont donc ouvertes à tous.
Il suffit au candidat de remplir une fiche de renseignements accompagnée d’une photo d’identité et d’une copie de la CIN. L’inscription préalable est nécessaire en raison des places limitées.
Pour cette année, la date limite des inscriptions a déjà expiré pour HEM Casablanca et Rabat. Et, rien qu’au niveau de Casablanca, 121 personnes ont rejoint cette année les bancs de l’Université citoyenne.
Depuis son lancement, 3500 participants ont pu bénéficier de ce programme. Ils proviennent d’horizons divers (étudiants, enseignants, ingénieurs, personnes en quête d’emploi, journalistes, membres d’associations, avocats, etc). Au terme du programme de l’Université citoyenne, une «attestation d’auditeur» est délivrée aux participants ayant assisté à 90 % des séminaires.
S’agissant des intervenants animateurs, de grosses pointures de tous les domaines ont répondu présents. HEM a par ailleurs retenu des thèmes cruciaux, notamment l’économie et gestion de l’entreprise, qui se fixe pour objectifs d’initier les participants aux notions de base de l’économie et de les sensibiliser aux réalités de l’entreprise. Les grands chantiers de l’heure sont également débattus ainsi que le thème de la vie politique et de l’Etat de droit. Ce thème a pour objectif d’initier les participants aux fondements de l’Etat de droit en se basant sur l’expérience marocaine à travers aussi bien les institutions politiques que la vie publique.
Le programme s’étalera sur la période du 23 janvier 2006 au 19 avril 2006 pour HEM-Casablanca, du 24 janvier 2006 au 30 mars 2006 pour HEM-Rabat et du 21 mars 2006 au 24 avril 2006 pour HEM-Marrakech.

 Programme des séminaires

• La réconciliation, étape du processus de démocratisation. Par Latifa Jbabdi, Présidente de l’Union de l’action féminine, ex. membre de l’Instance Equité et Réconciliation
 Mercredi 22 février 2006
• Ethique des affaires et bonne gouvernance : quels enjeux pour l’entreprise marocaine. Par Rachid Belkahia, président Commission ethique et bonne gouvernance – C.G.E.M
Vendredi 24 février 2006
• Jeunesse et mouvance sociale. Par Mohamed El Gahs, Secrétaire d’Etat auprès du Premier ministre, chargé de la Jeunesse
Mercredi 1er mars 2006
• L’Espace médiatique entre information et éducation.
Par Mohammed Nabil Benabdallah, ministre de la Communication, porte parole du gouvernement
Mercredi 8 mars 2006
• Lire le Coran aujourd’hui : problématiques et enjeux. Par Rachid Benzine, membre du Groupe de recherche religions, sociétés et acculturations – RESEA –Lyon II
Mercredi 15 et vendredi 17 Mars 2006
•  Démocratie et Etat de droit. Par Mohamed Auajjar, député et ancien ministre des Droits de l’Homme
Mercredi 22 et vendredi 24 mars 2006
• Institutions politiques et relations entre les pouvoirs. Par Khalid Naciri, Professeur universitaire, directeur de l’I.S.A
Lundi 17 et mercredi 19 avril 2006.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *