Formation : L’ENCG prime les jeunes créateurs

L’Ecole nationale de commerce et de gestion de Tanger (ENCG) a organisé, du 24 au 29 avril dernier, la 4ème édition du Carrefour national de la jeune innovation (CNJI). Il s’agit d’une manifestation dédiée essentiellement à encourager les jeunes porteurs de projets innovateurs. La manifestation était placée cette année sous le thème « Culture d’innovation, dimensions humaines, sociales et sociétales ».
Parallèlement au carrefour, l’ENCG de Tanger a lancé cette année une grande première! Il s’agit du « Concours national de la jeune innovation ». L’objectif de cette initiative est de gratifier les porteurs de projets innovateurs et de couronner tous les efforts déployés pour la mise en œuvre de ces projets.
Une cérémonie de remise des trophées de  »la jeune innovation » a, par ailleurs, été organisée samedi soir à l’ENCG. Le Prix national de la jeune innovation est ainsi revenu à un jeune étudiant de la Faculté des sciences de l’Université Cadi Ayad de Marrakech. Hassan Chichaoui a remporté ce 1er Prix pour son projet baptisé  »Chitomar ». Il s’agit d’un procédé de traitement des déchets de crustacés.
Le lauréat du premier Prix a eu, en outre, droit à une opportunité d’affaire pour démarrer le projet. Le deuxième Prix est revenu à Driss Ayassin, étudiant à la Faculté des sciences et techniques de Tanger pour son projet  »Translink » qui est une solution originale destinée à rassurer les parents des élèves et faciliter la tâche quotidienne du transport scolaire. Il s’agit d’un procédé basé sur les nouvelles technologies de l’information et de la communication qui permet de prévenir, à distance, les chérubins de l’arrivée du transport scolaire. Une fois donc les élèves à bord du bus, un signal est transmis aux parents pour les rassurer. Le troisième Prix a été attribué à Acheraf Aït-Keddour, un lauréat de l’Ecole Mohammadia des ingénieurs pour son projet  »Solution softwar et low cost de la téléphonie sur IP ».
Le projet du jeune ingénieur, déjà dans la vie active au sein de la filiale d’une multinationale en électronique basée à Rabat, est une solution de téléphonie sur IP pour les entreprises munies d’un réseau privé virtuel. L’intérêt consiste à rendre gratuite les communications téléphoniques internes et intra-établissement. L’édition de cette année a connu la candidature de 40 projets. Dans une première sélection, 30 candidats sont venus défendre leurs projets devant un jury composé d’enseignants-chercheurs et experts dans le domaine de l’innovation technologique.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *