Formation : L’IHEES fait de la coopération sud-sud

Formation : L’IHEES fait de la coopération sud-sud

Une coopération Sud-Sud dans le domaine de la formation. C’est l’ambition tant convoitée et qui devient finalement réalité grâce à l’initiative du groupe IHEES (Institut des hautes études économiques et sociales) qui a implanté une école en Afrique noire. Il s’agit de l’Ecole supérieure de technologie et de management (ESTM), qui a élu domicile en 2002 à Bamako, capitale du Mali. Les nouveaux locaux de l’ESTM ont été inaugurés en mai 2006, en présence notamment du Premier ministre de ce pays et du ministre chargé de l’Education.
Le choix du Mali pour cette première implantation en Afrique n’a pas été le fruit du hasard, comme nous l’explique le président du groupe IHEES, Abdelhamid Lazrak. «Notre implantation à Bamako est intervenue à la suite d’un long travail de prospection dans plusieurs pays africains : le Gabon, le Cameroun, la Côte d’Ivoire, le Sénégal, la Mauritanie et finalement le Mali, où nous avons remarqué un réel rapprochement avec l’esprit marocain. Le Mali vit, par ailleurs, les mêmes problèmes que le Maroc sur le plan de la formation», souligne M. Lazrak.
L’existence d’instruments légaux pour l’implantation de ce genre d’établissements a contribué à la création de l’ESTM. Cette structure est également le fruit d’une grande réflexion menée pour subvenir aux demandes d’éducation des jeunes générations.
L’ESTM forme annuellement quelque 420 étudiants, toutes branches confondues. Des intervenants, aussi bien marocains que maliens, y assurent l’encadrement.
L’ESTM offre un enseignement supérieur privé qui se veut de qualité et qui vient soutenir l’effort du gouvernement malien en la matière. La création de cette école vient également en aide aux parents d’élèves qui envoyaient leurs enfants poursuivre leurs études à l’étranger pour des coûts exorbitants.
Pour les bacheliers, l’ESTM offre un cycle de formation initiale devant conduire à un diplôme de management et de découverte de l’entreprise. Cette formation de deux ans a pour objectif de donner aux étudiants des connaissances de base dans les différentes disciplines de la gestion de l’entreprise afin de former des cadres polyvalents et opérationnels dans les domaines de la gestion et du management.
L’ESTM offre par ailleurs un deuxième cycle à travers une panoplie de Maîtrises, notamment en gestion et administration des entreprises, en nouvelles technologies de l’information et de la communication ainsi qu’en communication et techniques des médias. Des Masters de troisième cycle sont aussi disponibles.
Il est à signaler que les étudiants issus de l’ESTM-Mali bénéficient des mêmes avantages et des mêmes droits et prérogatives que ceux qui sont prévus au Maroc, notamment de la double diplômation maroco-belge.
Ce projet ne sera certainement pas le dernier. Après le succès rencontré par l’implantation de l’ESTM au Mali, le groupe IHEES pense déjà à élargir son réseau à travers l’Afrique. C’est ainsi que des pourparlers seraient déjà en cours avec les responsables du Burkina Faso pour y entamer la même expérience.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *