Fortes mortalités de volailles

Le secteur avicole a subi des « pertes significatives » enregistrant de « fortes mortalités » de volailles et « des chutes » de performances techniques de production, en raison de la vague de chaleur estivale « Chergui » ayant sévi dans toutes les régions du Maroc, du 23 au 25 juillet, avec des températures records dépassant 47 degrés.
Un communiqué de la Fédération interprofessionnelle du secteur avicole (FISA) parvenu jeudi à la MAP indique que les informations disponibles à ce jour font état de taux de mortalité variant en moyenne de 30 à 40% parmi les poulets de plus de 35 jours d’âge et de 10 à 15% parmi les dindes adultes.
Ces taux ont atteint dans des cas extrêmes 100% dans certains élevages, note la FISA qui précise qu’une nette détérioration de la croissance et de l’indice de consommation a été également enregistrée.
Concernant l’élevage des pondeuses d’oeufs de consommation, les pertes oscillent entre 5 et 10% avec des chutes des ponte atteignant 30% en moyenne.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *