France : Le marché immobilier devrait ralentir fin 2011

France : Le marché immobilier devrait ralentir fin 2011

Après une montée en puissance régulière ces derniers mois qui lui a permis de terminer en fanfare l’année 2010, le marché immobilier français devrait ralentir au second semestre 2011, sans remettre en cause la hausse des prix, prévoient les notaires. L’année écoulée a été marquée par un rattrapage rapide des baisses de prix observées en 2009, la hausse atteignant 13,8% sur un an dans l’ancien à Paris au troisième trimestre et 8,5% sur l’ensemble de la métropole, selon le dernier indice Notaires-Insee. En terme de volumes, le marché immobilier a retrouvé son niveau d’avant la crise, avec près de 800.000 transactions. Dans sa note de conjoncture mensuelle publiée mercredi, le Conseil supérieur du notariat estime que «l’année 2011 devrait connaître un premier semestre plus actif que le second». Il avance trois raisons susceptibles de favoriser ce ralentissement attendu: «La hausse probable est d’ores et déjà amorcée des taux d’intérêts, l’approche de l’élection présidentielle qui historiquement est toujours perturbatrice pour le marché immobilier et la réforme de la fiscalité du patrimoine». Ce dernier point semble être le plus préoccupant pour le notariat. Un «bouleversement» des règles d’imposition, déclarent les notaires, «peut entraîner à court terme des prises de positions et comportements erratiques chez certains propriétaires vendeurs, avec risque de diminution temporaires des mises sur le marché et de tensions sur les prix». Ils anticipent ainsi une baisse du nombre de ventes dans l’ancien par rapport à 2010 et des évolutions hétérogènes des prix.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *