France : une inflation en hausse

Le haut niveau des cours du pétrole et la hausse saisonnière des prix des fruits et légumes ont entraîné une nouvelle accélération de l’inflation en France en mai, à 2,1% sur un an contre 1,7% le mois précédent, mais sans inquiéter réellement les économistes. Les prix à la consommation ont augmenté de 0,4% en mai sur un mois, après une progression similaire en avril, a indiqué mercredi l’Insee.
Les analystes tablaient en moyenne sur une hausse de 0,2% sur le mois et de 2,2% sur un an. Avec cette nouvelle hausse, l’inflation "dépasse de 2% pour la première fois depuis le mois de septembre dernier", observe Nicolas Claquin, économiste de HSBC France, tout en soulignant que cette recrudescence "reste circonscrite au secteur de l’énergie". Carol Hainaut, de Natexis Banques Populaires, souligne aussi que "la plus grande partie de la progression est imputable à des facteurs exogènes", tel le relèvement tarifaire de 5,4% du gaz de ville intervenu en mai ou l’envolée de 4,4% sur le mois contre 2,7% en moyenne depuis 10 ans, selon BNP Paribas, des prix des produits alimentaires frais, fruits et légumes notamment. En témoigne le niveau de l’inflation sous-jacente, calculée hors énergie et prix volatils comme les produits frais et surveillée de près par la Banque centrale européenne (BCE), qui "reste particulièrement contenue", à 1,1% sur un an (après +1,2% en avril), observe l’économiste.
Cette progression est essentiellement le fait des services, en particulier les voyages touristiques (+11,0% sur le mois) à l’approche des vacances d’été et les services de santé (+1,8% sur le mois).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *