Frédéric Debord quitte Inwi

Frédéric Debord quitte Inwi

Contrairement à l’information qui a circulé sur le Web, Frédéric Debord a choisi, de son propre chef, de remettre sa démission au conseil d’administration de Wana Corporate tenu vendredi 18 septembre, sous la présidence de Nadia Fassi Fihri.

De même, selon une source proche du top management du troisième opérateur national, le directeur général sortant avait manifesté son désir de quitter la boîte depuis quelques mois déjà. C’est ainsi qu’il a présenté sa démission au conseil d’administration estimant que sa mission était terminée avec le lancement de la 4G.

Pour sa part, le conseil a accepté la démission de M. Debord, en soulignant qu’une nouvelle dynamique s’impose afin d’accompagner la transformation que connaît le secteur des télécoms. Aussi, les membres du conseil n’ont pas manqué de remercier M. Debord pour sa contribution et lui souhaiter bonne chance dans la suite de sa carrière.

A noter que cette démission n’a pas vraiment surpris par son timing. En effet, depuis la nomination par le conseil d’administration, en date du 16 juin 2015, de Nadia Fassi Fihri, ex-patronne de FcCom, en qualité de présidente directrice générale d’Inwi, les spéculations allaient bon train quant au départ de Frédéric Debord. Il faut dire que la nomination de Mme Fassi Fehri avait pour objectif fondamental d’assurer un mode de gestion plus dynamique et plus efficient. De même, Inwi, toujours sous perfusion de ses actionnaires, n’a pas jusqu’à présent encore atteint ses objectifs de rentabilité. Ainsi, ayant bouclé sa mission avec le lancement de la 4G, Frédéric Debord a donc, sans grande surprise, mis fin à sa collaboration avec Inwi.

Par ailleurs, le conseil d’administration de vendredi dernier, après avoir validé les comptes du premier semestre, a également été l’occasion de prendre connaissance du bilan du lancement de la technologie 4G. En ce sens, il a noté qu’Inwi a été le premier opérateur à proposer la technologie 4G sur 21 villes à travers l’ensemble du Royaume offrant ainsi la première couverture globale au Maroc. De même, le conseil d’administration s’est arrêté sur l’examen des derniers résultats financiers.

De ce fait, après le départ de Frédéric Debord, c’est au tour de Mme Fassi-Fihri de prendre les rênes de la filiale télécom de la SNI après trois mois de passation de pouvoir.
La tâche est donc grande pour donner une nouvelle dynamique à l’opérateur et commencera bien certainement par la nomination du désormais, très attendu, nouveau directeur général d’Inwi.
 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *