Fruits rouges : Bonne performance à l’export

Fruits rouges : Bonne performance à l’export

Les exportations des fruits rouges ont affiché une bonne performance au titre de la campagne agricole 2015-2016. Les expéditions dans ce sens ont grimpé de 21% atteignant ainsi un volume de 96.000 tonnes.

C’est ce que vient de dévoiler l’établissement autonome de contrôle et de coordination des exportations (EACCE). Le volume à l’export provient en grande partie de la province de Larache, principalement de la région du Loukkos. Durant la campagne 2015-2016, la superficie totale emblavée en petits fruits rouges dans cette région s’est élevée à 4.000 hectares au niveau de 550 exploitations.

La Direction régionale de l’agriculture (DRA) énumère, dans ce sens, 3.000 hectares de fraise, 500 hectares de myrtille et 500 hectares de framboise. De même, la production totale des petits fruits rouges a atteint 130.000 tonnes, ce qui représente 80% de la production nationale. Les exportations des petits fruits rouges, en état frais et surgelé, au niveau de Loukkos  sont destinées à environ 30 pays de l’Union européenne (UE), d’Asie, des pays de Golfe, d’Australie, d’Afrique du nord et d’Amérique latine, dont 90% de la quantité totale exportée est accaparée par 6 pays de l’Union européenne.

Par ailleurs, la hausse des exportations de fruits rouges s’explique par les actions entreprises par l’EACCE, dans le cadre de la stratégie commerciale du Plan Maroc Vert (PMV). Afin de consolider la présence de l’offre marocaine sur les marchés internationaux, l’établissement a organisé récemment une mission B to B à Londres, au profit des entreprises marocaines productrices et exportatrices des fruits rouges.  La finalité étant de renforcer les exportations marocaines vers ce marché prometteur, évaluer le potentiel et les besoins du marché britannique ainsi que de tisser de nouvelles synergies entre les importateurs et les distributeurs de fruits rouges sur ce marché.  A cet effet, une cinquantaine de rencontres ont eu lieu entre les exportateurs marocains et les principaux donneurs d’ordre de la région opérant dans le secteur des fruits rouges. Ces rencontres ont abouti à la concrétisation de contrats d’affaires. De même, des visites de terrain à des plates-formes de distribution et des exploitations agricoles de fruits rouges ont eu lieu dans la perspective d’approcher les producteurs marocains de l’expérience britannique en la matière.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *