Garantie aux adhérents de la Fondation Mohammed VI

Dans le cadre de la promotion des oeuvres sociales de l’éducation-formation, la Caisse Centrale de Garantie (CCG) a garanti depuis septembre dernier près de 11 millions DH de crédits dédiés au financement du logement social des adhérents de la Fondation Mohammed VI. Selon les prévisions de la CCG, 11.000 demandes de crédit seront traitées chaque année dans le cadre du « Fonds de garantie des prêts destinés à financer l’accès à la propriété des adhérents de la Fondation Mohammed VI » (FOGALEF), créé en septembre 2003 et géré par la CCG. Il s’agit de prendre en charge en moyenne une cinquantaine de demandes par jour et d’en assurer le suivi pendant toute la durée du crédit qui peut s’étaler sur vingt ans, explique un communiqué de la CCG. « Outre la garantie des crédits logement octroyés par les banques aux bénéficiaires, le Fonds prévoit une bonification des taux d’intérêt desdits crédits », précise la CCG. Pour ce qui est de la bonification des taux d’intérêt prévue par le FOGALEF, la CCG est tenue de régler aux banques une ristourne d’intérêt de 2% au profit des bénéficiaires, ajoute la même source. Le plan d’action d’aide au logement mis en place par la Fondation au profit de ses adhérents est bâti sur des mécanismes financiers qui s’articulent autour de trois mesures de soutien. Une bonification des taux d’intérêt pour les crédits accordés par les banques aux adhérents ; une contribution en numéraire de la Fondation permettant à ses adhérents de constituer une épargne logement ; ainsi qu’une aide directe non remboursable d’un montant de 20.000,00 (vingt mille) DH. Pour la mise en oeuvre de ces mesures de soutien, la Fondation, la Caisse de Dépôt et de Gestion, la Caisse Centrale de Garantie et le Groupement Professionnel des Banques du Maroc ont signé le 04 juin 2003 une Convention-Cadre qui engage les Banques signataires à faire bénéficier les adhérents de la Fondation de crédits aux logements subventionnés et/ou complémentaires dans des conditions préférentielles. Les taux maximums des crédits sont fixés à 6.5% (H.T) pour les crédits à taux fixe et à 6.25% (H.T) pour les crédits à taux variable.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *