Gaz : charte de bonne conduite

Gaz : charte de bonne conduite

Avec une consommation nationale en gaz butane d’environ 1,3 million de tonnes par an, les GPL occupent actuellement la 3 ème place (20%) dans la consommation des produits pétroliers après le gasoil et le fuel oil, contre 9% il y a une dizaine d’années, a indiqué le ministre de l’Energie et des Mines, Mohamed Boutaleb en marge de la cérémonie de signature, lundi 20 octobre à Rabat, de la charte de bonne conduite par les sociétés opérant dans le domaine des gaz de pétrole liquéfié (GPL) (butane-propane). Les parties à cette charte sont « Afriquia Gaz », « Tissir Prima Gaz », « Total Gaz », « Shell- distribution butane propane » et « Salam Gaz », affiliées au Groupement des Pétroliers du Maroc (GPM). Chacune de ces sociétés s’engage, en vertu de cette Charte, à mobiliser les moyens en vue d’améliorer de façon permanente l’intégrité technique de toutes ses installations et centres de stockage et d’emplissage et des moyens de transport y accédant, et à mettre en place un programme d’audit et d’échange d’informations inter-centres. Les différentes parties s’engagent également à mettre en place un programme de formation du personnel et des sous-traitants des centres pour accompagner le processus d’amélioration continue ainsi qu’un programme de communication et de sensibilisation pour tous les personnels entrant dans les centres. Il a été décidé, à cet effet, la constitution d’une commission technique regroupant des représentants de chaque société et qui sera placée sous la responsabilité directe des directeurs généraux des GPL des sociétés signataires. Le président du Groupement des Pétroliers du Maroc, Aziz Akhnouch, a souligné pour sa part que la Charte marque l’engagement des opérateurs dans le domaine des gaz de pétrole liquéfiés pour atteindre dans leur activité, et de manière durable, un niveau de sécurité et d’hygiène conforme aux standards internationaux. Le Président du GPM a expliqué que les actions prévues s’inscrivent dans une démarche qualité que les sociétés veulent entreprendre dans le domaine du transport, du stockage et de la sécurité en général, et engendreront des investissements conséquents qui seront mobilisés pour atteindre les objectifs fixés. » Dans une allocution prononcée lors de la cérémonie de signature, le ministre de l’Energie a souligné que cette Charte consacre la volonté des six sociétés d’améliorer la qualité des services et la prévention des risques industriels générés par les activités liées aux produits pétroliers en général et ce, dans le cadre du respect des lois et des règlements en vigueur au Maroc. Le ministre a, en outre, mis en exergue l’importance qu’accorde son département à cette charte et aux actions concrètes qui seront déployées en vue de contribuer à l’amélioration des conditions de mise en oeuvre des produits GPL, ainsi que les efforts visant l’amélioration des conditions normatives et de sécurité au niveau des différents stades de fabrication de ces produits, de leur utilisation et de leur transport. Le secteur des gaz de pétrole liquéfiés a « enregistré une évolution rapide qui traduit en particulier la pénétration de butane dans les zones rurales permettant ainsi d’alléger la pression exercée sur nos ressources forestières », a-t-il fait remarquer.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *