GDF conclut son entrée dans le gazoduc russe

GDF conclut son entrée dans le gazoduc russe

GDF Suez devait conclure hier, lundi, un protocole d’accord avec le géant gazier russe Gazprom, officialisant son entrée dans le projet de gazoduc Nord Stream et ouvrant la voie à de nouveaux approvisionnements gaziers pour le groupe français, a-t-on appris de source proche du dossier.
Le président de GDF Suez, Gérard Mestrallet, et le patron de Gazprom, Alexeï Miller, devaient signer ce protocole d’accord dans la soirée de lundi à l’Elysée en présence du président français Nicolas Sarkozy et du président russe Dmitri Medvedev, en visite à Paris.Au terme de ce protocole, GDF Suez prendra une participation de 9% dans Nord Stream, en acquérant 4,5% auprès du groupe allemand EON et 4,5% auprès de son compatriote Wintershall (filiale de BASF), a indiqué une source proche des négociations, confirmant une information du journal Les Echos. En outre, GDF Suez et Gazprom poursuivront leurs discussions en vue d’accroître les volumes de gaz russe livrés au groupe français à hauteur de 1,5 milliard de m3 par an. Aujourd’hui, GDF Suez achète environ 12 milliards de m3 de gaz par an à Gazprom. Ce protocole d’accord devait être suivi par la signature d’un accord définitif avant la fin du mois de mars, selon cette source. Nord Stream, gazoduc géant d’une capacité de 55 milliards de mètres cubes et d’une longueur de 1.198 km, doit approvisionner l’Europe en gaz russe en passant sous la mer Baltique. GDF Suez négociait son entrée dans Nord Stream depuis avril 2009. La Russie est actuellement
le troisième fournisseur de gaz de GDF Suez.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *