Généralisation des plates-formes d’appui aux initiatives individuelles

Les partenaires du développement socio-économique ont examiné, mercredi 22 juillet à Rabat, les moyens à même de faire des «Plates-formes d’appui aux initiatives individuelles» un outil au service des populations défavorisées dans le milieu urbain, dans la perspective de les généraliser sur tout le territoire national. Réunis dans le cadre d’une journée d’étude, organisée par l’Agence de développement social (ADS), ces partenaires ont initié une réflexion sur les problèmes auxquels fait face cette catégorie de la société pour la création d’activités économiques individuelles à travers ces plates-formes (PA2I), en tirant profit de l’expérience de l’Association «France Initiative». PA2I vise à créer un espace de proximité permettant la sensibilisation, l’orientation et l’accompagnement des bénéficiaires dans leurs projets individuels de microentreprises ou d’insertion professionnelle à travers des possibilités de financement aux seuls critères de viabilité du projet et de motivation du porteur. Intervenant à cette occasion, le ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Jamal Rhmani, a indiqué que l’architecture sociale fait face actuellement aux défis de valoriser toutes ces initiatives à travers la mise à profit des potentialités existantes, saluant dans ce sens l’approche participative et de convergence adoptée par l’ADS. Les programmes visant la promotion de l’emploi (Moukawalati, Idmaj, Taahil,  etc) progressent malgré des difficultés liées à la formation, à l’accompagnement et à la mobilisation des partenaires, notamment les banques, a-t-il souligné, précisant que ces programmes feront l’objet d’une évaluation globale en 2010. Pour sa part, la ministre du Développement social, de la Famille et de la Solidarité, Nouzha Skalli, a mis l’accent sur l’importance de ce projet qui complète les autres initiatives dans le domaine de l’emploi et du développement social dans la mesure où il permet une convergence entre les différents intervenants, en prenant en considération l’approche genre et les personnes aux besoins spécifiques dans le cadre de l’accompagnement à la création d’entreprises. L’idée des PA2I est née de la nécessité d’aider les jeunes notamment les catégories défavorisées à créer des projets individuels réussis, a souligné le directeur de l’ADS, Mohamed Najib Guedira, qui a mis l’accent sur la nécessité de mettre en place une vision globale de ce mécanisme pour le généraliser dans l’ensemble du territoire national. Cette rencontre a été l’occasion pour la présentation du concept «Plate-forme des initiatives individuelles» et du bilan et expérience de la région du Souss-Massa-Draâ.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *