Géotechnique: «Les risques du sol» en question

Géotechnique: «Les risques du sol» en question

Sous l’égide du ministère de l’équipement, du transport et de la logistique et du ministère de l’énergie, des mines, de l’eau et de l’environnement, le Comité marocain de mécanique des sols et de géotechnique (CMMSG) dont le secrétariat général est assuré par le Laboratoire public d’essais et d’études (LPEE), l’Association marocaine de génie parasismique (AMGS), le Comité marocain des barrages (CMB) et l’Association marocaine des travaux en souterrains (AMTES), se tiendra du 26 au 28 octobre à Marrakech la 5ème édition du Congrès maghrébin de géotechnique.

Les thématiques abordées seront, entre autres, liées à la problématique régionale du «gonflement» et les glissements de terrain, la pathologie des fondations et excavations en site urbain, l’aléa sismique et les constructions parasismiques, ainsi que l’expérience des barrages des différents pays participants. Cette manifestation s’inscrit dans le cadre des activités du Groupe maghrébin de géotechnique (GMG) et du Comité maghrébin de génie parasismique (CMGS).

Ces journées ont pour objectif de promouvoir et de renforcer les liens de coopération en géotechnique et en génie parasismique entre ingénieurs praticiens et universitaires au Maghreb. Elles constitueront une opportunité unique d’échange d’expériences et d’informations sur les aspects techniques, théoriques, et pratiques de l’ensemble d’intérêts comme de la géotechnique maghrébine.

Le congrès de Marrakech aura également pour but de mettre en avant le développement, les réalisations et les avancées innovantes dans le domaine de la géotechnique et en génie parasismique maghrébin.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *