GES: Appel royal pour impulser confiance à la jeunesse

GES: Appel royal pour impulser confiance à la jeunesse

«On ne naît pas entrepreneur, on le devient en s’engageant sur la voie du succès dans un rapport interactif entre l’effort, l’apprentissage et la maîtrise des difficultés», a souligné Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

Dans un message adressé aux participants à la 5e édition du Sommet Global de l’Entrepreneuriat et dont lecture a été donnée par le chef de gouvernement Abdelilah Benkirane, le Souverain a affirmé que le Maroc se mobilise pour le développement humain et durable, et investit dans la culture entrepreneuriale, faisant remarquer que le Royaume encourage également le partage d’expertise et de savoir-faire et l’optimisation des complémentarités, notamment entre les pays du Sud. SM le Roi a relevé que l’entrepreneur est celui qui bouscule les circuits établis et défie le statu quo, en n’hésitant pas à prendre l’initiative de répondre, à son échelle, à des besoins encore non identifiés, insatisfaits ou nouveaux.

«L’éducation représente un passage obligé, une condition nécessaire au processus de maturation qui amène une personne à cultiver son esprit critique et sa volonté de s’améliorer, pour pouvoir, le moment venu, reconnaître et saisir une opportunité économique, technologique ou sociale», a estimé le Souverain, notant qu’à ce titre, la jeunesse dispose aujourd’hui d’une fenêtre sur le monde, à travers les Nouvelles technologies de l’information, qui font de la connaissance universelle, théorique et appliquée un bien commun de l’humanité. «Pour vaincre le pessimisme dont notre continent a souffert, nos gouvernements doivent impulser confiance à notre jeunesse pour qu’elle puisse croire en ses capacités propres à apprendre et à entreprendre. Il nous faut pour cela cultiver les exemples positifs et ériger les réussites en modèles», a indiqué SM le Roi, soulignant que la société entrepreneuriale recherchée devrait ainsi assurer l’égalité des chances pour tous en inspirant et stimulant les femmes et les jeunes à l’acte d’entreprendre. Leur rôle dans cet écosystème serait davantage valorisé comme force de propositions et d’actions, au service de la croissance inclusive et de l’emploi.

«Je relève avec une grande satisfaction que ce Sommet a réussi à mobiliser un grand nombre de porteurs de projets, d’investisseurs et de jeunes entrepreneurs venus de divers horizons. L’installation, en marge de ses travaux, d’un «Village de l’Innovation», espace dynamique et interactif, leur offre, à cet égard, une scène idéale pour présenter leurs idées nouvelles et projets créatifs et partager aussi leurs expériences entrepreneuriales», a conclu le Souverain.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *