Gespac accueille ses premiers partenaires

Le concepteur mondial des cartes et systèmes électroniques complets destinés à des applications industrielles embarquées, Gespac se renforce au Maroc où il opère depuis 2001. Sa filiale, Gespac Maroc, vient de boucler l’augmentation de capital de 65 millions de DH réalisée au profit d’un premier pool de sociétés d’investissement marocaines, constitué de Capital Invest (groupe BMCE), Accès Capital (Fonds Maroco-Canadien) et Maroc Invest (Upline-Tininvest). «Très prochainement, un ou deux autres investisseurs non moins importants pourraient venir compléter le premier tour de table en s’associant à la maison -mère, Gespac Systèmes (cotée à Euronext France), pour renforcer les fonds propres de Gespac Maroc» précise le communiqué de la société. Une source proche du dossier laisse entendre que la filiale de la BCP, la société de capital-risque Moussahama, pourrait bientôt rejoindre les trois autres. Le scénario de substitution adopté par le groupe, en attendant des jours meilleurs pour aller en Bourse, porte sur la recherche de partenaires marocains pour un placement privé, aidé en cela par les équipes de ses banques d’affaires conseils, Capital Conseil et Crédit Du Maroc Capital (CDMC). La cession porterait sur 8 à 15 millions d’euros, soit 20 à 30 % du capital. Gespac Maroc opère dans les métiers de l’électronique embarquée pour le compte d’industries du transport aérien (Airbus, Eurocoptere..) et ferroviaire (Alstom, Bombardier..), et de l’industrie spatiale (Alcatel space industries, Astrium..). La société conçoit et intègre le câblage, ainsi que les interfaces homme-machine (IHM). À ce titre, Gespac Maroc est le leader mondial des IHM dans le ferroviaire, premier européen du câblage spatial et troisième européen du câblage avionique. En 2002, Gespac Maroc a élargi son champ d’intervention en acquérant les sociétés françaises de la division électrotechnique de Eurofarad. Cette opération a permis à la société d’entrevoir un développement important de son volume d’affaires en direction de ses nouveaux donneurs d’ordre. « En effet, dans un contexte économique international difficile, Gespac Maroc poursuit sa croissance grâce à la confiance de ces grandes relations d’affaires. Sa notoriété et la qualité de ses prestations ont permis au groupe Gespac de renforcer son positionnement commercial et conforter la visibilité de son carnet de commandes » ajoute le communiqué. Cette expansion s’accompagne par la création de nouveaux emplois passant de 75 en 2000 à 410 actuellement, et une prévision de 450 collaborateurs au 31/12/03. Les efforts consentis par Gespac Maroc pour optimiser les conditions de travail de son personnel (formation de cadres et d’agents en France) suscitent de la part de ce dernier un engagement et une pleine adhésion au projet de la société. Le groupe a affiché clairement sa volonté de faire du Maroc la nouvelle base de développement de ses activités Intégration. Il cherche à cet effet des projets de partenariat, poussé par les bonnes réalisations de sa filiale Gespac Intégration. Celle-ci représente en effet la moitié du chiffre d’affaires du groupe. Gespac Maroc affiche ses centres d’intérêt. L’un des projets que la société compte proposer, c’est le renouvellement du parc ferroviaire marocain. Avec le démarrage des travaux du port de Tanger, Gespac juge que le Maroc est un marché potentiel. L’aéronautique n’est pas en reste. La société étudie la possibilité de partenariat pour le câblage de la flotte. Le groupe est actuellement présent à Témara. En 2001, il avait acquis la société Polytech/Novaprim, dont les centres d’assemblage et d’intégration sont basés dans cette localité. Cette formule de délocalisation a très vite donné ses fruits. Gespac Maroc est devenu la holding de tête de la division Gespac Intégration, contrôlant à 100 % quatre unités en France.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *