Gestion prévisionnelle des emplois

Intervenant lors du forum sur « la Gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC) et l’évaluation de la formation continue », organisé par le Haut Commissariat aux eaux et forêts et à la lutte contre la Désertification (HCEFLCD), Lahcen Sekkouri, de la Direction des ressources humaines et des affaires administratives (DRHAA) relevant du HCEFLCD, a indiqué que les ressources humaines, qui constituent un levier principal pour la dynamisation du secteur forestier, sont perçues comme un véritable investissement et un vecteur de changement et de développement.
Après avoir passé en revue les acquis réalisés au niveau du Haut commissariat sur le plan de la gestion des ressources humaines (politique de formation continue du personnel, règlement des indemnités, examens professionnels, promotion…), il a fait remarquer que ces acquis sont limités, en raison de l’absence d’une politique de gestion des ressources humaines intégrée s’appuyant sur un système d’information viable. La GPEC qui présente une priorité du Programme forestier national, a-t-il dit, constitue un outil privilégié pour assurer une visibilité à court et à moyen termes.
Rappelant que le Haut commissariat était parmi les pionniers de la GPEC, M. Sekkouri a expliqué que cette gestion émane d’un double souci: consolider les acquis et assurer une meilleure adéquation entre les ressources disponibles et les besoins actuels et futurs du département.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *