Gibraltar se prépare à une invasion de l’Euro via l’Espagne

La colonie britannique de Gibraltar se prépare à faire face à une invasion de l’euro à travers l’Espagne. En tant que territoire britannique, cette péninsule n’adoptera pas officiellement l’euro. Mais la nouvelle monnaie européenne y aura un grand impact en raison de la proximité du Gibraltar avec la zone euro. Sans disposer d’un cours légal, la circulation de l’euro à Gibraltar devrait être largement répandue avec sept millions de visiteurs qui traversent chaque année la frontière espagnole pour se rendre dans ce territoire de 6 km2 et 30.000 habitants, et y dépensent 221 millions d’euros, selon les estimations. Vu la nature des activités de la région, les commerçants ont une grande expérience dans le change, confrontés à un large éventail de monnaies différentes. Les visiteurs et travailleurs frontaliers espagnols représentent la moitié du trafic à la frontière. Ils introduiront bientôt leurs euros dans la colonie britannique, comme des milliers de touristes d’autres nationalités qui profitent de leur séjour en Espagne pour faire une excursion d’une journée à Gibraltar. A partir du début janvier 2002, toutes les banques de la péninsule accepteront les billets en euro à l’exception des grosses coupures de 500 et 200. Les distributeurs automatiques de billets qui fournissent des pesetas comme deuxième monnaie commenceront au début 2002 à distribuer des euros. La branche locale de la Barclays Bank britannique a commencé au début 2001 ses préparatifs et les comptes de ses clients les plus importants ont déjà été convertis en euros. Les transferts d’argent, incluant les paiements électroniques et les traites bancaires, ne s’effectuent plus dans les monnaies nationales des pays de la zone euro et se font toutes en monnaie communautaire. Une myriade de bureaux de change auront bientôt à Gibraltar moins de devises à changer, bien que l’importante communauté marocaine continuera à vendre des livres contre des dirhams, et les nombreux touristes américains en croisière régleront toujours avec leur billet vert. Le gouvernement de Gibraltar émet ses propres billets et pièces, qui ont un cours identique avec celui de la Grande-Bretagne.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *