Goodyear supprime 1.500 emplois dans le monde

Le fabricant américain de pneumatiques Goodyear va supprimer 1.500 emplois dans le monde, notamment via la fermeture d’une usine à Washington (Nord-est de l’Angleterre), a-t-il annoncé mercredi dans un communiqué. Goodyear, qui emploie 2.500 personnes dans trois usines du Royaume-Uni, "a initié le processus de fermeture de son usine de pneus pour les voitures particulières de Washington, où il a entamé les discussions avec les syndicats", indique le communiqué.
La fermeture de cette usine permettra des économies annuelles d’environ 20 millions de dollars (environ 16,3 millions d’euros) mais se traduira par une charge nette de restructuration comprise entre 55 et 65 millions de dollars. "Nous avons oeuvré avec nos syndicats et nos partenaires à l’amélioration de la compétitivité de notre usine de Washington" a déclaré Richard Johnson, directeur général de Goodyear Dunlop Royaume-Uni.
"Mais, malgré les efforts de tous, nous n’avons pas été capables de parvenir à un prix de vente compétitif pour nos pneus" a-t-il ajouté. "Le marché pour le type de pneus que nous produisons à Washington est très concurrentiel et est de plus en plus dominé par les producteurs à bas coûts d’Europe de l’Est et d’Extrême-Orient", a-t-il poursuivi. L’usine de Washington, construite en 1968 appartient à Goodyear depuis deux ans. Par ailleurs, Goodyear a annoncé le prochain arrêt de la production de pneus de vélos et de chambres à air dans son usine de Debica en Pologne.
Des plans de réduction de coûts vont également être menés dans les services commerciaux, logistiques et administratifs des régions Europe et Asie-Pacifique du groupe.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *