Google travaillerait sur un réseau social avec des éditeurs de jeux

Google travaillerait sur un réseau social avec des éditeurs de jeux

Le groupe Internet Google est en discussions avec plusieurs éditeurs de jeux vidéos, dans l’idée de s’assurer leur concours pour la mise en pied d’un service de réseau social qui concurrencerait Facebook, a affirmé le Wall Street Journal mardi soir, sans citer de sources. Parmi les éditeurs de jeux approchés par Google figureraient Playdom, un éditeur dont Disney a annoncé l’acquisition mardi, Playfish, racheté l’an dernier par Electronic Arts, et Zynga, dans lequel Google aurait déjà investi, selon des «personnes au courant» du dossier que le quotidien n’a pas nommées. Ces trois sociétés sont spécialisées dans des jeux très populaires sur les sites du type Facebook, comme Farmville, Treetopia, Pet Society ou encore «Who has the biggest brain?». L’édition en ligne du quotidien a seulement cité le PDG de Google Eric Schmidt, à qui il avait demandé s’il préparait un service sur le modèle de Facebook. «Le monde n’a pas besoin d’une copie de la même chose», a-t-il répondu. De tels projets, s’ils se confirmaient, illustreraient la volonté de Google d’investir tous les domaines de l’Internet, et de parer au risque que de précieuses recettes publicitaires se déportent de son moteur de recherche vers les sites sociaux. Du point de vue des éditeurs, explique le quotidien, l’entrée de Google sur ce marché réduirait leur dépendance envers Facebook, qui vient de dépasser le seuil du demi-milliard d’utilisateurs actifs. Les jeux populaires sur les réseaux sociaux se caractérisent généralement par leur graphisme et leur scénario relativement simples, et sont surtout conçus comme un moyen de rester en contact avec les «amis» d’un réseau social. Certains se financent par la vente de monnaie fictive permettant d’acheter divers articles. Au début du mois, le site d’informations spécialisées TechCrunch avait affirmé que Google avait déjà investi 100 millions de dollars dans Zynga.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *