Grâce à Microsoft international et à l IRCAM : Le tifinagh entre dans le monde informatique

Grâce à Microsoft international et à l IRCAM : Le tifinagh entre dans le monde informatique

L’amazigh a solennellement fait son entrée dans le monde mercredi au cours d’une cérémonie présidée à Rabat par le recteur de l’Institut royal pour la culture amazighe (IRCAM) et de Microsoft international en présence de plusieurs ministres, du DG de Maroc Telecom et de celui de l’OFPPT. Dans un discours de bienvenue, Ahmed Boukous a dit la grande signification «de cette journée au cours de laquelle l’amazigh est entré dans l’universalité». Le recteur de l’IRCAM a, en effet, estimé que la digitalisation de l’alphabet et de la culture tifinaghs (les caractères amazighs) va assurer à la culture originelle du Maroc une propagation et une notoriété internationales. C’est un grand jour non seulement pour cette culture spécifique, mais pour le patrimoine culturel de toute l’humanité, a-t-il lancé en remerciant chaleureusement Microsoft international et son P-dg pour «ce geste insigne».
Le P-dg de Microsoft international, Jean Philippe Courtois, qui a déclaré que la présence de son groupe au Maroc remonte à 1993, a également dit que l’un des fondements de cette présence est de se mettre au service et d’accompagner le développement du Maroc non seulement sur le plan économique, mais encore dans le domaine culturel. L’intégration de l’amazigh dans le système Windows 8 de Microsoft qui sera lancé le 26 octobre répond à cette volonté, a-t-il ajouté. Avec ce lancement, le tifinagh aura un statut équivalent aux autres langues utilisées dans le système. Il a également indiqué que le Maroc tient une place importante dans le réseau de Microsoft et a laissé envisager que le Royaume pourrait servir de plate-forme vers une extension de la firme internationale en direction de nouveaux pays africains.
Le ministre de l’intérieur a, pour sa part, chaleureusement félicité l’IRCAM pour le succès de l’entrée du tifinagh dans l’univers informatique et ses applications et a émis le vœu de voir cet acquis se conforter par l’exploitation des «possibilités ainsi ouvertes». Abdellatif Maâzouz, le ministre chargé des Marocains résidant à l’étranger, quant à lui, a indiqué que la moitié des MRE sont des Amazighs.
Larbi Bencheikh, DG de l’OFPPT, s’est dit pour sa part prêt à coopérer avec l’IRCAM afin de former des formateurs dans le domaine informatique propre au tifinagh. «Je le déclare solennellement aujourd’hui, a-t-il clamé à l’intention du recteur Boukous, je me tiens dès aujourd’hui à disposition pour travailler ensemble à asseoir dans les faits ce qui a été convenu ce jour». Le P-dg de Maroc Telecom a parlé quant à lui en homme d’affaires puisqu’il a dit de s’atteler «dès maintenant à l’après-entrée dans l’univers informatique et le monde digitalisé». Abdeslam Ahizoune a ainsi invité à entreprendre et à entrer dans l’ère industrielle de cette entrée. Des milliers d’emplois sont en jeu, des investissements substantiels sont possibles et il faut s’y mettre dès maintenant, a-t-il précisé. A l’appui de ses dires, il a pris l’engagement de n’acheter que des claviers et des portables comportant le tifinagh dès leur mise sur le marché.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *