Greenspan très attendu par les marchés

Les marchés mondiaux nerveux suivront de très près le discours du Président de la Réserve Fédérale, Alan Greenspan, aujourd’hui, pour être rassurés sur la croissance américaine en dépit de la litanie sans fin des affaires comptables au sein des entreprises. M. Greenspan, qui devait prononcer son exposé semestriel devant la commission bancaire du Sénat à 14H GMT, tentera de rassurer les marchés en n’apparaissant pas trop inquiet pour l’état de l’économie. «Il va devoir choisir ses mots avec soin concernant les marchés d’actions, mais il devra prendre garde à ne pas se montrer excessivement inquiet. Il doit laisser ouverte l’option de politique monétaire», explique Deborah Read, économiste chez Bank Of America.
Les marchés boursiers ont souffert la semaine dernière, certains indices tombant à des plus bas de cinq ans successifs, tandis que les investisseurs fuient les actions en raison des doutes sur les pratiques comptables des entreprises. Les marchés obligataires ont bénéficié du mouvement de fuite vers la qualité qui en a résulté. Le discours de Greenspan ne devrait pas faire beaucoup bouger les marchés, disent les économistes, mais il pourrait les rendre moins volatils à court terme. «Un discours rassurant pourrait peut-être aider, mais en fin de compte, les investisseurs veulent plus que des mots du gouvernement américain», explique Audrey Childe freeman, de CIBC.
L’intervention de Greenspan ramènera les indicateurs économiques de la semaine au second plan. La production industrielle de juin, qui sera publiée aujourd’hui à 13H15 GMT, est attendue en moyenne en hausse de 0,4% sur un mois. L’Indice de la Réserve Fédérale de Philadelphie, au programme jeudi prochain à 16h00 GMT, est prévu à 18,88.
Du côté des résultats d’entreprises, ce sera en revanche un véritable festival, avec notamment Microsoft et Ford en vedette. «Le marché a désespérément besoin de bonnes nouvelles (dans ce domaine)», souligne de son côté Childe-Freeman. On scrutera également les paroles éventuelles de Greenspan sur le dollar, tombé à des niveaux plus bas de dix mois, contre le Yen et en baisse de plus de 12% face à l’Euro depuis le début de l’année.
Pour la zone euro, l’inflation et la production industrielle pour juin sont attendues respectivement mercredi et jeudi prochains à 10H GMT. La première estimation de l’inflation faisait ressortir une baisse de 2,0% à 1,7%, en dessous de l’objectif de 2% pour la première fois en plus de deux ans.
La production industrielle et les prix de détail de l’Italie devaient être connus lundi et mardi respectivement. Au Royaume-Uni, le marché scrutera tout particulièrement le compte rendu de la dernière réunion du comité de politique monétaire de la banque d’Angleterre, mercredi à 8H30 GMT. Les chiffres de la production industrielle pour juin sont au programme de ce mardi.
Au japon, la révision de la production industrielle pour mai est prévue aujourd’hui. Le comité de politique monétaire de la BOJ devait se réunir lundi et mardi et le rapport mensuel de la banque centrale est attendu pour mercredi.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *