Grippe aviaire : nouvelles restrictions d’importation

Le ministère de l’Agriculture, du Développement rural et des Pêches maritimes a enfin pris la décision d’interdire l’importation plusieurs types de volatiles quel que soit leur pays d’origine. Entrent dans le cadre de cette interdiction les oiseaux exotiques, coureurs, columbidés, falconidés, d’ornements, de compagnie et de tout oiseau sauvage. Cette interdiction répond aux besoins de vigilance vis-à-vis de l’influenza aviaire.
Le ministère de l’Agriculture invite ainsi tous les importateurs et les citoyens à respecter cette décision. Il précise que tout oiseau appartenant aux espèces ci-dessus citées, présenté aux postes frontaliers marocains sera refoulé ou détruit in situ conformément aux dispositions de la réglementation en vigueur.
Par ailleurs, "les autorités vétérinaires du ministère suivent de très près  l’évolution de la situation épidémiologique de la maladie de la grippe aviaire  au niveau national et international", a-t-on ajouté de même source. "A ce jour, les différentes investigations cliniques et de laboratoire,  entreprises par le département de l’agriculture au niveau national, n’ont  révélé l’existence d’aucun indice permettant de suspecter la présence du virus  d’influenza aviaire hautement pathogène", a tenu à rappeler la même source.
"De ce fait, le cheptel avicole marocain est, à ce jour, sain vis à-vis de  cette maladie", a affirmé le ministère, ajoutant que "la veille sanitaire se  poursuit de façon rapprochée et tout fait nouveau sera porté à la  connaissance du public".

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *