Groupe Banques Populaires : Acteur de développement

La mise à niveau des entreprises marocaines continue à faire l’objet de débats et rencontres. Dernière en date, la journée d’étude organisée vendredi dernier à Nador par le Groupe Banques Populaires, et qui a vu la participation de professeurs-chercheurs, de promoteurs économiques et d’investisseurs de la région.
Lors de cette journée qui avait pour thème principal «La relance de l’économie et la mise à niveau de l’entreprise», les différents intervenants ont débattu plusieurs sujets «Les défis de la mondialisation et les enjeux de la relance économique», «Les spécificités régionales, les secteurs porteurs et les perspectives de développement des régions de Nador et d’Al Hoceïma», «La stratégie de développement des provinces du Nord», «Le secteur de l’immobilier dans la région», ou encore «La modernisation du secteur agricole dans la région». Autant de préoccupations pour les différentes parties concernées, y compris les responsables de la Banque Populaire. D’ailleurs, dans son intervention, le gouverneur de la région, Mohamed Allouch, n’a pas manqué de souligner l’importance du Crédit populaire au Maroc, quant à contribuer à un développement économique et social, durable dans la région du Nord.
A leur tour, les intervenants ont souligné le rôle joué par le Groupe Banques Populaires dans le cadre de la mondialisation, de la mise à niveau de l’économie et la vulgarisation de la politique d’épargne, tout en appelant à une meilleure exploitation des potentialités économiques de la province de Nador. Il faut dire aussi que cette région a bénéficié d’importants investissement consentis par l’Etat au cours des quatre dernières années. Plus précisément, ce sont quelque 1,858 milliard de DH qui ont été alloués aux infrastructures de base (routes, port, eau potable, électricité…).
Bien entendu, il reste encore à faire notamment dans d’autres secteurs productifs et sociaux. Aussi, preuve qu’il continuera à déployer ses efforts, le Groupe Banques Populaires a conclu, à l’issue de cette journée, une convention de partenariat avec le Centre régional d’investissement (CRI) d’Al Hoceïma, en attendant d’en signer une autre prochainement avec le CRI de Nador.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *