Groupe OCP : Un chiffre d’affaires de plus de 41 milliards DH en 9 mois

Groupe OCP : Un chiffre d’affaires de plus  de 41 milliards DH en 9 mois

Nette progression du chiffre d’affaires du Groupe OCP au troisième trimestre. A fin septembre, le Groupe a réalisé un chiffre de l’ordre de 41,1 milliards de dirhams, en amélioration de 14% par rapport au niveau atteint à la même période de l’année passée.

Une performance qui résulte d’une solide croissance des ventes aussi bien sur le segment des engrais que sur celui de l’acide phosphorique. C’est ce que confirme le Groupe dans ses derniers indicateurs établis au titre des neuf premiers mois de l’année. Le bilan trimestriel du Groupe fait ressortir une hausse de 23% du chiffre d’affaires des engrais. Une hausse tirée par l’augmentation des prix et des volumes. Le chiffre d’affaires de l’acide phosphorique a suivi le même trend. On relève à cet effet une progression à deux chiffres, évaluée à 15%, et ce grâce à une augmentation de prix et des volumes globalement stables. Le chiffre d’affaires de la roche est resté également stable. En termes de vente, les engrais arrivent en première position au troisième trimestre représentant plus de la moitié des ventes totales (56%). Les transactions de la roche représentent pour leur part 18% contre 16% pour l’acide phosphorique.

Le résultat d’exploitation avant intérêts, impôts et amortissement (Ebitda) s’est établi sur la même période à 12,83 milliards de dirhams contre 10,09 milliards de dirhams une année plus tôt, soit une hausse de 27%. Sa marge a grimpé, pour sa part, à 31% contre 28% à fin septembre 2017. Ceci s’explique par deux facteurs. Se référant à OCP, le premier facteur concerne la solidité de la performance opérationnelle pour la période s’appuyant sur les avantages compétitifs du Groupe. Citons, dans ce sens, les coûts de production parmi les plus compétitifs de l’industrie, la position de leader en termes de capacité de production avec le démarrage et la montée en puissance de la quatrième unité de production d’engrais JFC4 ainsi que la grande flexibilité industrielle et commerciale permettant de produire un large panel de produits vers une base client très diversifiée, soit plus de 160 clients sur les 5 continents.

Le deuxième facteur est relatif à la croissance significative des prix, bien que partiellement impactée par la hausse des prix des matières, notamment du soufre.

Le Groupe OCP indique par ailleurs que la montée en charge continue du pipeline a permis une économie de coût de près de 1,3 milliard de dirhams à fin septembre et ce pour un volume transporté de 13 millions de tonnes. Les gains cumulés depuis le lancement du pipeline ont atteint les 5,5 milliards de dirhams. Les dépenses d’investissements se sont élevées sur les neuf premiers mois à 7,2 milliards de dirhams. Rappelons que les neuf premiers mois de l’année ont été marqués par la positivité du marché qui a suivi les mêmes tendances observées sur le premier semestre. Ladite période a connu une hausse continue de la demande. La hausse des prix des intrants, notamment le soufre, a, quant à elle, impacté significativement les prix des engrais phosphatés. Ces derniers ont évolué à la hausse sur la période.

De même, la demande est restée soutenue par une hausse importante des importations d’engrais en Inde et aux États-Unis impactant positivement le volume global des exportations d’engrais du Groupe.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *