Groupe OCP : Une nette progression au second trimestre 2018

Groupe OCP : Une nette progression au second trimestre 2018

Grâce à un environnement économique et des conditions de marché favorables

Le chiffre d’affaires du Groupe OCP a atteint 26,599 milliards de dirhams contre 23,15 milliards de dirhams au premier semestre 2017, enregistrant ainsi une augmentation de 15%, au premier semestre 2018.

Le Groupe OCP affiche une performance en nette progression au second trimestre 2018. En effet, le Groupe a récemment dévoilé ses résultats au titre du second trimestre 2018. Dans ce sens, Mostafa Terrab, PDG du Groupe OCP, attribue cette progression à «un environnement économique et des conditions de marché favorables, en ligne avec nos attentes. En effet, une croissance constante de la demande combinée à une hausse des cours des intrants ont conduit à une reprise des prix.

Dans ce contexte, les résultats du Groupe OCP ont enregistré une croissance significative au cours du second trimestre de l’année en cours, améliorant ainsi considérablement la performance au premier semestre 2018 par rapport à la même période de l’année précédente». De même il a souligné qu’OCP «a su tirer profit d’importants avantages opérationnels, à savoir des coûts de production compétitifs, l’augmentation de sa capacité de production – grâce au lancement au mois d’avril de sa quatrième usine d’engrais – ainsi que de sa flexibilité industrielle et commerciale. La croissance de l’Ebitda au cours du premier semestre 2018 représente le double de la croissance du chiffre d’affaires, ce qui se traduit par une amélioration de la marge d’EBITDA à 30%».

Dans le détail, le chiffre d’affaires du Groupe OCP a atteint 26,599 milliards de dirhams contre 23,15 milliards de dirhams au premier semestre 2017, enregistrant ainsi une augmentation de 15%, au premier semestre 2018. «Cette amélioration est principalement due à une croissance à deux chiffres des ventes sur les segments des engrais et de l’acide phosphorique, respectivement de 21 et 17%, bénéficiant d’une hausse des prix et des volumes ainsi que d’une légère augmentation des volumes de vente sur le segment de la roche, segment sur lequel les prix sont restés stables», précise le Groupe. Pour sa part la marge brute s’est appréciée à 17,860 milliards de dirhams comparativement aux 15,124 milliards de dirhams à la même période de l’année passée. Le groupe attribue cette évolution à la hausse des volumes et des prix de vente, partiellement contrebalancés par une hausse des prix des matières premières. Le Groupe a enregistré des dépenses d’investissement qui ont atteint 5,140 milliards de dirhams au premier semestre 2018. Au second trimestre 2018, l’entreprise relève une nette amélioration de ses résultats financiers, impactant positivement les résultats du premier semestre de l’année en cours.

Ainsi, le chiffre d’affaires au deuxième trimestre 2018 a enregistré une hausse de 43%, à 16,824 milliards de dirhams, contre 11,751 milliards de dirhams au cours de la même période de l’année précédente. Dans le même sens, la marge brute a atteint 11,517 milliards de dirhams contre 7, 645 milliards de dirhams au deuxième trimestre 2017. Par ailleurs, l’Ebitda au deuxième trimestre s’est élevé à 5,491 milliards de dirhams contre 2,567 milliards de dirhams au cours de la même période de l’exercice précédent. De même, l’’Ebitda au deuxième trimestre s’est élevé à 3,497 milliards de dirhams contre 1,193 milliard de dirhams au deuxième trimestre 2017.  Pour ce qui est du contexte du marché, le groupe souligne qu’au cours du premier semestre 2018, celui-ci s’est nettement amélioré. Ainsi, «la demande croissante, plus particulièrement au second trimestre de l’année, et la hausse des prix des matières premières, notamment le soufre, ont significativement impacté les prix des phosphates qui ont évolué à la hausse sur la période», précise la même source.

Plus encore, la demande était soutenue par une hausse importante des importations d’engrais en Inde et aux Etats-Unis. Enfin, cette croissance de la demande sur ces régions a positivement impacté les volumes d’engrais à l’exportation du Groupe, qui ont atteint un niveau record, précise la même source.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *