Guelmim : 120 millions d’euros pour les énergies renouvelables

Guelmim : 120 millions d’euros pour les énergies renouvelables

La priorité donnée à l’investissement dans le secteur des énergies renouvelables dans la région reflète la politique du développement durable adoptée par le Conseil régional.

La position distinguée du Maroc dans le domaine des énergies renouvelables suscite l’intérêt des Néerlandais qui ont déjà prospecté les opportunités d’investissement offertes par la région de Guelmim-Oued Noun en la matière. Ces derniers comptent réaliser des projets de l’ordre de 120 millions d’euros dans cette région.

La ville de Guelmim attire de plus en plus les investisseurs internationaux. Les derniers hommes d’affaires à s’y intéresser sont les Néerlandais. Dans ce sens, le président du Conseil régional Abderahim Bouaida a reçu dernièrement un groupe d’investisseurs venus des Pays-Bas, qui vont injecter plus de 120 millions d’euros d’investissement dans le secteur des énergies renouvelables au niveau de cette région, qui s’apprête désormais à un véritable décalage économique, surtout qu’elle assure des conditions appropriées pour la production d’énergies renouvelables (300 jours ensoleillés, des vents dont la vitesse peut atteindre 9 m/s).

Lors de cette réunion, M.Bouaida a exposé les réalisations en matière d’infrastructure et les programmes qui ont été réalisés pour apporter à la région les infrastructures indispensables pour d’une part assurer les conditions de développement nécessaires et pour permettre de dynamiser d’autre part les secteurs clés de l’économie régionale, en l’occurrence le tourisme, les énergies renouvelables et la pêche. Ce dernier a insisté sur la dynamique de développement socio-économique dans plusieurs secteurs, dont l’énergie éolienne, avant d’exprimer la disposition des responsables locaux à accompagner et à encourager les investisseurs néerlandais pour s’implanter dans la région.

Répondant à des questions de la délégation hollandaise, le président du CRI a donné un aperçu sur l’évolution qualitative des indicateurs de développement dans différents secteurs productifs à la faveur des efforts entrepris pour renforcer les infrastructures de base dans la région, développer son armature urbaine et consolider son attractivité. La priorité donnée à l’investissement dans le secteur des énergies renouvelables dans la région reflète la politique du développement durable adoptée par le Conseil régional qui a toujours été engagé dans le juste équilibre entre le développement économique, et la protection de l’environnement. Outre la production d’une énergie électrique propre et la contribution à la réduction des émissions de CO2, ces projets permettront de créer plusieurs postes d’emploi durant la phase de réalisation et après la mise en service.

1 Comment

  1. Muslim

    Bienvenue aux hollandais au Maroc, les entreprises néerlandaises sont représentées par Unilever, Philips, APM terminals et autres entreprises, on aimerait à l’avenir booster les échanges économiques en produits marocains via le port de Tanger où APM Terminals est présent, et bien sûr ils peuvent faire du Maroc une plateforme d’investissements pour l’Afrique et le Moyen-Orient

    Reply

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *