Guelmim : 28 millions DH pour un complexe artisanal

Guelmim : 28 millions DH pour un complexe artisanal

Dans le cadre du programme de développement intégré de la région de Guelmim-Oued Noun, et en vue de faire aboutir ses efforts de réforme à l’échelle locale et d’accompagner le processus de la régionalisation avancée enclenché par la Constitution de 2011, la direction régionale de l’artisanat et de l’économie sociale de Guelmim renforce sa représentation à l’échelle territoriale. C’est dans ce contexte de réforme que s’inscrit le projet de la construction d’un complexe artisanal composé de 4 projets d’infrastructure qui seront exécutés dans la ville de Guelmim, sur un terrain d’une superficie totale de 41.000 m², en l’occurrence zone d’activités artisanales, centre d’appui technique de menuiserie, institut des arts traditionnels et espace d’exposition-vente des produits de l’artisanat.

Le terrain du projet est situé au sud-ouest de la ville de Guelmim près du Souk d’Amheirich sur la RN1 vers Tan-Tan. Une importance particulière a été accordée à l’intégration paysagère du complexe dans son contexte urbain, tout en étant en harmonie avec l’esthétique artisanale marocaine. D’un coût global de 28 millions DH, ce complexe constitue un espace de promotion de la production artisanale locale, une des principales sources de revenus pour la population de la province, vu le grand nombre d’habitants qui s’adonnent à des activités artisanales soit pour gagner leur vie, soit pour améliorer leurs revenus.
Cette infrastructure vise en premier lieu à promouvoir le secteur de l’artisanat au niveau de la région et améliorer les conditions socio-économiques des artisans bénéficiaires. Elle permettra également une meilleure valorisation des produits locaux et la préservation de certains métiers d’artisanat, la restructuration du secteur et la création d’un nouvel espace pour la commercialisation des produits.
L’activité artisanale dans la région puise sa richesse dans le patrimoine culturel et les traditions locales. En effet, le secteur de l’artisanat est lié en grande partie à l’élevage des caprins et des camelins dont le cuir sert de matière première à la maroquinerie, alors que la laine est utilisée dans le tissage des tapis et des tentes des nomades.

Le secteur de l’artisanat avec ses deux composantes, l’art de production et l’artisanat de service, se classe parmi les secteurs productifs qui jouent un rôle important dans le développement socio-économique de la région. Il se situe à la troisième place après l’agriculture et la pêche maritime. Les métiers d’artisanat dans la région concernent notamment la maroquinerie traditionnelle, la poterie, le zellige traditionnel, le textile, la fabrication d’objets à base de matériaux d’origine végétale, la bijouterie et la confection d’articles de différents métaux, le bois et les parfums traditionnels d’encens.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *