Guelmim: Les industries agroalimentaires en vedette

Guelmim: Les industries agroalimentaires en vedette

«Les industries agroalimentaires : un levier de développement durable dans les provinces du Sud», tel est le thème d’un colloque international organisé récemment à Guelmim par l’Association Ribat Al-Fath pour le développement durable et la Faculté des sciences de l’Université Ibn Zohr d’Agadir en partenariat avec l’Association girondine de recherche, d’échanges et de perfectionnement de Bordeaux.


L’organisation de ce colloque regroupant des universitaires,  représentants de l’administration et des collectivités locales,  associations professionnelles, étudiants chercheurs, acteurs de la société civile, et entreprises marocaines et françaises, vise la promotion de l’agroalimentaire en tant que secteur jouant un rôle capital dans les stratégies de développement des provinces du Sud, la promotion de la recherche et l’innovation comme moyen de développement du secteur de l’agroalimentaire, et le développement de la coopération maroco-française, à travers la collaboration entre les entreprises et les institutions de formation et de recherche.
Ainsi tout au long de deux jours, les participants ont mis l’accent sur l’importance de ce secteur prometteur dont la modernisation aura des effets directs sur le PIB national et en matière d’emplois au profit des jeunes issus des provinces du sud du Royaume. Et qui passera par  l’instauration d’un environnement favorable lui permettant de connaître une expansion, notamment par l’élargissement de la demande intérieure et une amélioration significative de la qualité de ses produits afin de répondre aux exigences de la demande internationale.

Les participants à ce colloque ont lancé un appel pour l’appui à la création de start-up et d’unités de développement et recherche dédiées à la valorisation des ressources naturelles et des industries agroalimentaires, ainsi qu’à la mise en place d’un mécanisme régional d’appui à la création d’entreprises et de start-up spécialisées dans la valorisation des ressources naturelles et du savoir-faire dans le secteur agroalimentaire. Ils ont de même préconisé la création, dans la région de Guelmim-Oued Noun, de trois pôles de compétitivité dédiés à la valorisation de la culture du cactus et de la filière cameline, ainsi qu’au développement de la pêche maritime, dans le but de soutenir le développement socio-économique de la région.
A noter que ce colloque sera réorganisé autour de la même thématique dans les régions d’Agadir, Laâyoune et Dakhla en septembre prochain.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *