Guerre des DVD entre Toshiba et Sony

Dans la guerre des formats des DVD haute définition, le Blu-ray de Sony vient de marquer un point décisif contre son concurrent, le HD-DVD du groupe Toshiba, qui a affirmé dimanche qu’il continuerait à se battre, mais sans convaincre les analystes. Dans une annonce fracassante, les studios Warner, premiers vendeurs de DVD aux Etats-Unis, ont annoncé vendredi qu’à partir de mai leurs DVD haute définition sortiraient uniquement au format Blu-ray, alors qu’ils proposaient jusqu’ici les deux formats. Le Groupe de promotion du HD-DVD, qui outre Toshiba comprend les studios Universal et Paramount, ainsi que Microsoft, Intel et des fabricants asiatiques, a aussitôt annulé sa conférence prévue dimanche soir au CES (Consumer Electronic Show) de Las Vegas, pour "examiner l’impact de l’annonce de Warner".
Ebranlés, les dirigeants du groupe Toshiba se sont dit déçus mais pas vaincus. Lors d’une conférence au CES dimanche après-midi, Akio Ozaka, président des produits chez Toshiba America, s’est dit «très déçu de la décision de Warner, prise alors que le HD-DVD gagne du terrain». «Nous croyons fermement que le HD-DVD correspond mieux aux besoins des consommateurs», a-t-il dit, avant de couper court aux questions. Les lecteurs HD-DVD – la plupart fabriqués par Toshiba – ont connu des ventes record au 4e trimestre 2007 en Amérique du nord et représenté 49,3% du marché, a argué le groupe. Les analystes sont eux convaincus que le ralliement de Warner signe l’arrêt de mort du HD-DVD. Ce serait pour Sony une revanche historique, vingt ans après la défaite de son format Betamax contre le VHS dans la guerre des cassettes vidéos. Déjà soutenu par Disney, 20th Century Fox, MGM, Lionsgate et bien sûr les studios Sony, le Blu-ray a maintenant conquis environ 70% des films américains. Côté fabricants de lecteurs, il rallie les japonais Sharp, Matsushita, Pioneer, Mitsubishi, le sud-coréen Samsung et l’européen Philips. Les DVD Blu-ray se sont déjà vendus deux fois plus que les HD-DVD cette année aux Etats-Unis, selon Sony. Des enseignes comme Target ou Blockbuster ne proposent plus que des lecteurs ou des films en Blu-Ray. «Attendez-vous à une mort rapide du HD-DVD», a pronostiqué Richard Greenfield, analyste chez Pali Research, dans une note vendredi. «Les jeux sont faits», a renchéri Rob Enderle, analyste du cabinet Enderle Group. «Cela donne au Blu-ray une avance cruciale». «La décision de Warner met fin à la guerre», a affirmé à l’AFP Joseph Taylor, directeur général de Panasonic, fabricant rallié au Blu-ray. «Mais il peut-être trop tard», a relevé M. Enderlé, notant que les consommateurs, hésitants entre les formats, de plus en plus obtiennent les films en vidéo à la demande ou sur internet, plutôt que d’acheter le DVD. Les ventes de DVD aux Etats-Unis ont d’ailleurs baissé d’environ 3% en 2007, selon les analystes. Les consommateurs ont aussi freiné leurs achats de lecteurs haute définition, malgré une surenchère de promotions à Noël, avec des lecteurs HD-DVD à moins de 100 dollars et des lecteurs Blu-ray à moins de 300 dollars. Selon le New York Times, Sony a offert des incitations financières importantes à Warner, après avoir déjà offert 150 millions de dollars à Paramount et Dreamworks pour obtenir leur soutien.
Les lecteurs HD-DVD sont moins chers que les lecteurs Blu-ray. Mais les DVD Blu-ray ont plus de capacité mémoire et sont mieux protégés contre le piratage. Dimanche soir, les dirigeants de Sony, ravis, ont saisi l’occasion pour présenter au CES un lecteur Blu-ray à 200 dollars.

• Laurence Benhamou (AFP)

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *