Guerre des nerfs sur l’acier entre Américains et Européens

La Commission Européenne avait jugé « insuffisantes » les exemptions aux relèvements de 8 à 30% des droits de douane sur les aciers importés décidés en mars par le président George W. Bush pour préserver la sidérurgie américaine. L’UE agitait ainsi la menace de sanction pour encourager Washington à élargir au plus vite sa liste d’aciers européens épargnés par ses mesures de sauvegarde.La Commission doit recommander ou pas, vendredi 19 juillet, aux ministres des Affaires étrangères des Quinze, l’application de sanctions à hauteur de 300 millions de dollars sur des exportations américaines. En juin, la Commission avait arrêté une liste de produits susceptibles d’être taxés, comme les jus d’orange de Floride, des textiles et des aciers. « Je ne ressens aucune pression des Européens », a affirmé mercredi Grant Aldonas, le sous-secrétaire américain au Commerce chargé des questions internationales, tout en répétant par la voix d’une porte parole que « de nouvelles exemptions » pourraient être annoncées avant le 19 juillet. Les Etats-Unis ont exonéré jusqu’à présent 247 produits des relèvements de 8 à 30% des tarifs douaniers sur l’acier importé, décidé en mars dernier, et pourront décider de nouvelles exemptions jusqu’à la fin août.
Les exemptions déjà octroyées représentent environ 700.000 tonnes d’importations d’acier, soit environ 6% des produits sidérurgiques importés frappés par les nouveaux tarifs pour une période de trois ans, a précisé un responsable américain. Ces exonérations ne portent, en ce qui concerne les Européens, que sur 230 millions d’euros, selon Bruxelles qui évalue à 2,5 milliards d’euros les pertes provoquées en Europe par les mesures protectionnistes américaines.
De plus, Washington se refuse toujours à accorder des « compensations » sous forme de réductions tarifaires sur d’autres produits pour dédommager les Européens, comme ils le réclament. Grant Aldonas a reconnu mardi que l’administration Bush subissait de « fortes pressions » des industries américaines utilisatrices d’acier pour s’assurer qu’elles auront des approvisionnements suffisants.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *