Guides touristiques : La réglementation est effective

Guides touristiques : La réglementation est effective

Il s’agit là d’un pas de géant dans l’abolition des mauvaises pratiques nuisant fortement au tourisme au Maroc. La loi n’était, en effet, pas suffisante pour pallier les défaillances existantes. Ainsi, les arrêtés d’application sont l’aboutissement du long processus de réglementation de la profession de guide de tourisme. Il faut dire que le chemin a été long avant d’arriver à cette adoption.

Un combat de longue haleine

En vue de rehausser la qualité des prestations de guidage au Maroc et de conférer à cette profession de guide de tourisme un meilleur positionnement dans la chaîne de valeur touristique, un chantier de refonte des textes règlementant le métier a été lancé et aboutissant à la publication de la loi n°05-12 réglementant la profession et son décret d’application au Bulletin officiel. Ladite loi vise à élever le niveau de compétence des guides de tourisme en introduisant des innovations qui concernent essentiellement l’exercice de la profession, la formation et l’accès au métier. Dans ce sens et afin d’opérationnaliser cette loi, le ministère du tourisme était contraint de préparer les arrêtés d’application qui viennent d’être adoptés et qui seront incessamment publiés au Bulletin officiel. Lesdits arrêtés fixent les aspects relatifs à la formation initiale, notamment le diplôme ouvrant droit à l’exercice du métier de guide de tourisme, activant ainsi le levier de formation pour structurer la profession.

Dans le détail de la formation…

Les candidats à l’exercice de la profession de guide des espaces naturels doivent être titulaires du diplôme de technicien spécialisé «filière guide des espaces naturels» délivré par les instituts spécialisés de technologie appliquée hôtelière et touristique. Dans ce sens, il convient de signaler que le ministère du tourisme procédera prochainement à la remise des diplômes aux 20 lauréats de la première promotion de la filière des guides des espaces naturels.
De même, le ministère du tourisme a lancé en octobre 2015 la formation pilote des guides des villes et des circuits touristiques à l’Institut supérieur international de Tanger. Cette formation spécifique au métier d’une durée de deux ans permettra de mettre sur le marché des guides hautement qualifiés. De même, parallèlement à la formation initiale, le ministère procédera au lancement d’un programme de formation continue au profit de plus de 2.800 guides agréés.
Devenue aujourd’hui une condition obligatoire pour le renouvellement des documents de travail, la formation continue permettra de mettre à niveau et de renforcer les connaissances et les compétences des guides agréés en vue de répondre aux attentes d’une clientèle internationale de plus en plus exigeante en termes de qualité et de sécurité.

Et les guides existants ?

Le ministère du tourisme procédera à l’organisation d’un examen professionnel permettant d’accéder au métier à des personnes ne remplissant pas les conditions de formation exigées par la loi mais disposant de compétences acquises sur le terrain. Les candidats à cet examen devront justifier de compétences indispensables pour l’exercice du métier, telles que la sécurité, le secourisme, les techniques d’accompagnement, la maîtrise des langues étrangères, etc.
A noter que les arrêtés nouvellement adoptés fixent aussi les conditions relatives à l’octroi d’agrément pour la création de société de guides de tourisme, notamment le respect des dispositions du cahier des charges qui y est défini. Ce dernier permettra de moderniser l’activité de guidage et de la structurer.

 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *