Gulfinvest : Des mesures incitatives pour les investissements du Golfe au Maroc

Gulfinvest : Des mesures incitatives pour les  investissements du Golfe au Maroc

La troisième Rencontre des investisseurs des pays du Golfe au Maroc (Gulfinvest), qui a pris fin mardi 7 mai, a tenu ses promesses en faisant la part belle aux sujets prioritaires en rapport avec le thème stratégique choisi pour cette édition. Le partenariat stratégique Maroc-pays du Golfe, le climat des affaires au Maroc, le potentiel et les atouts économiques de la région de Tanger-Tétouan et les perspectives de coopération dans différents secteurs ont été au cœur des débats programmés au cours de cette manifestation de deux jours à laquelle ont participé plus de 400 hommes d’affaires dont 150 sont en provenance des pays du Golfe. Intervenant lors de la séance de clôture du Gulfinvest, le ministre de l’industrie, du commerce et des nouvelles technologies, Abdelkader Aâmara, a souligné l’importance de cette Rencontre tout en félicitant les organisateurs d’avoir choisi de tenir ses travaux à Tanger, considérée comme deuxième pôle économique du Royaume et qui regorge d’importantes opportunités d’investissement. «Les investissements directs étrangers (IDE) au Maroc totalisent environ 30 milliards DH, dont près d’un tiers provient des pays du Golfe», affirme-t-il.
Le ministre souligne l’importance des IDE d’origines saoudienne, koweïtienne et émiratie par rapport aux autres investisseurs du Golfe au Royaume. «Nous projetons que, grâce à ce type de rencontre, cela s’étende à d’autres pays frères tels que Qatar et le Sultanat d’Oman», ajoute M. Aâmara.
De son côté, le président de l’Union des Chambres de commerce des pays du Golfe, Khalil Ben Abdallah Al-Khounji, a mis en exergue les points de similitude entre le Royaume du Maroc et les Etats du Golfe concernant les réglementations et les facilités accordées à l’investissement tout en soulignant la volonté mutuelle à renforcer leurs relations économiques. «Comme il a été évoqué hier, les pays du Golfe prévoient d’investir 100 milliards de dollars au Maroc pendant les dix prochaines années», faisant rappeler que le volume des investissements du Golfe est resté modeste en raison de la crise mondiale et l’instabilité que connaissent certains pays arabes.
La programmation de cette journée de clôture a connu trois ateliers dont celui consacré à la coopération dans l’agriculture et le secteur alimentaire et où l’on a annoncé le projet du fonds commun de sécurité alimentaire d’un montant de 100 millions de dollars, qui sera réalisé par le Maroc et les pays du Conseil de coopération du Golfe (CCG).
Il est à souligner que les travaux de cette troisième Rencontre ont pris fin par la lecture des recommandations formulées dans «La déclaration de Tanger». Les participants conviennent de la constitution d’un comité de suivi composé d’hommes d’affaires marocains et ceux du Golfe. Ils appellent, à travers cette déclaration, les investisseurs des deux parties à inscrire leurs actions dans le cadre du partenariat stratégique Maroc-pays du Golfe. La création d’un forum réunissant les femmes d’affaires marocaines et leurs homologues du Golfe figure parmi les plus importantes recommandations de la déclaration de Tanger.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *