Haddad veut renforcer l’attractivité de la région Tanger-Tétouan

Haddad veut renforcer l’attractivité de la région Tanger-Tétouan

Accélérer l’achèvement du programme contractuel régional de la Vision 2020 et mobiliser et coordonner les efforts des différents intervenants dans le domaine de la formation aux métiers du tourisme, et ce, en vue de réhausser la qualité des services offerts dans la région Tanger-Tétouan.

Telles étaient les principales recommandations émises, samedi 13 décembre, lors de la séance de clôture des troisièmes journées économiques organisées dans la Colombe blanche. Initiée par la Chambre de commerce, d’industrie et de services de Tétouan, cette manifestation de trois jours s’est déroulée sous le thème «La Vision 2020 et son rôle dans le développement régional».

Cette vision touristique ambitionne, au niveau national, et grâce à une planification cohérente et raisonnable ainsi qu’une gestion rationnelle des ressources naturelles et humaines, «de doubler le nombre de touristes étrangers, de tripler celui de touristes nationaux et d’accroître les recettes touristiques», a souligné le ministre du tourisme, Lahcen Haddad.

Les travaux de ces troisièmes journées économiques ont été marqués par la présentation, dans le cadre de la Vision touristique 2020, des grandes lignes du programme contractuel de la zone, connue par Cap-Nord, et réunissant les sites de Tanger, Tétouan, Chefchaouen, Asilah et Larache. Se distinguant essentiellement par son offre mixte, culturelle et balnéaire, Cap-Nord a pu se doter du programme contractuel pour la relance de la promotion touristique de cette zone, et ce, suite à deux ans de concertation entre les différents partenaires publics et privés. Elle ambitionne de ce fait de drainer, à l’horizon 2020, «3,1 millions de touristes et hisser la capacité d’accueil à environ 26.247 lits», a ajouté M. Haddad.

Il est à rappeler que ce programme contractuel de relance de la promotion touristique de cette zone Cap-Nord nécessite un investissement global de près de 14,5 milliards de dirhams. Il s’appuie sur la réalisation de quelque 127 projets, dont 25 structurants. Parmi ces derniers figurent le grand projet de développement d’hôtels de luxe sur le littoral méditerranéen Tamuda Bay (1.200 lits) et celui de la reconversion de l’ancienne zone portuaire Tanger-Ville en un port de plaisance et de croisière, qui prévoit la création de deux hôtels de 5 et 4 étoiles et trois résidences touristiques, avec une capacité totale litière de 1.600 nouveaux lits.

La mise en œuvre de l’ensemble de ces 127 projets s’inscrit dans le cadre de six programmes de la Vision touristique 2020, notamment «Animations, sports et loisirs», «Azur 2020», «Biladi», «Eco-développement durable», «Niches à forte valeur ajoutée» et «Patrimoine et héritage».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *