Hassan Bernoussi à la tête de Business Angels

Hassan Bernoussi à la tête de Business Angels

Un nouveau réseau a vu le jour dans le domaine des affaires, jeudi 9 octobre au siège de la CGEM, à Casablanca. Il s’agit du premier réseau de Business Angels, présidé par Hassan Bernoussi. La cérémonie de lancement de ce premier réseau a été présidée par Boutayna Iraqui, en tant que représentante du président de la CGEM, Richard Woodham, le directeur du programme Medibtikar, Hassan Bernoussi, président du réseau de Business Angels au Maroc, ainsi que d’autres personnalités du monde des affaires. Intervenant lors de l’ouverture de la cérémonie du lancement de ce nouveau réseau, Mme Iraqui a indiqué qu’«aujourd’hui, on assiste à la naissance d’un nouvel outil qui va contribuer à la création des entreprises. Business Angels est un moyen qui apportera l’aide et l’accompagnement des petites et moyennes entreprises marocaines». Pour sa part, M. Bernoussi a déclaré que «ce nouveau projet vient en fait pour aider des entreprises marocaines à dépasser les problèmes qu’elles rencontrent au niveau d’accès au financement, communication, marketing et d’autres problèmes relatifs à la création des nouvelles entreprises. L’idée de Business Angels est de réunir autour d’une table un ensemble de promoteurs et d’essayer de comprendre leurs problèmes».
En effet, l’objectif primordial de ce nouveau réseau est de favoriser la création d’entreprises innovantes ou à fort potentiel grâce à la contribution de Business Angels en termes de financements, d’expertise, d’expérience et de relationnel. «Il faut préciser à ce niveau que le financement n’est pas un objectif en soi, mais plutôt l’accompagnement. On veut créer à travers ce réseau une nouvelle dynamique de développement  en renforçant le socle de base du tissu industriel», a ajouté le président de Business Angels. «Le but de ce réseau est de pouvoir créer des entreprises et les faire vivre. Ce réseau englobera des jeunes créateurs d’entreprises et des investisseurs. Les dossiers ou business plan seront rassemblés dans un seul segment pour être trié par la suite. Ce business plan sera ensuite étudié par un comité d’experts permanent avant sa validation. Après l’acceptation du business plan, l’entrepreneur signe un pacte d’actionnaire avec le ou les Business Angels qui ont investi dans son projet», explique-t-il. Il faut noter que ces Business Angels consacrent leurs temps aux créateurs d’entreprise pour les faire bénéficier de leur expérience en gestion d’entreprises et de leurs réseaux d’affaires, cela afin de maximiser les chances de succès de ces PME. Ajoutant aussi, que seuls les investisseurs peuvent être membres de ce réseau. Dans ce sens, le réseau Business Angels permettra la mise en relation des investisseurs potentiels et d’entrepreneurs avec un objectif général de faire réaliser des investissements par des Business Angels, qui vont être un point d’attraction des entrepreneurs régionaux en recherche de financement. Par ailleurs, ce réseau se constitue d’un Conseil d’administration composé de 3 à 12 administrateurs choisis parmi les membres individuels exclusivement. Ils sont élus par l’assemblée générale pour 2 à 3 ans. 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *