Hausse de 13% des débarquements de la pêche en 2009

Hausse de 13% des débarquements de la pêche en 2009

L’Office national des pêches (ONP) a réalisé, au niveau des débarquements de la pêche artisanale et côtière, une production de 1,067 millions de tonnes pour un chiffre d’affaires de 4,3 milliards de dirhams, au titre de l’année 2009, soit une hausse de 13% en tonnage et une régression de 5% en valeur par rapport à 2008, a indiqué  Amina Figuigui, directrice générale de l’ONP.
S’exprimant lors de la présentation du rapport d’activité de l’Office au titre de 2009, dans le cadre du conseil d’administration (CA), tenu mercredi à Rabat, sous la présidence de Aziz Akhannouch, ministre de l’Agriculture et de la Pêche maritime, Mme Figuigui a expliqué que l’évolution positive en volume est due à la hausse des débarquements de toutes les catégories de produits de la mer, à l’exception des crustacés, selon un communiqué de l’ONP. Quant à la baisse en valeur, elle est essentiellement due au repli du prix du poulpe en raison de l’impact de la crise économique internationale au moment où la valeur des débarquements de poisson blanc, pélagique et coquillages s’est inscrite à la hausse, a précisé la même source. Après avoir examiné le rapport d’activité de l’Office pour l’année 2009, les membres du CA se sont penchés sur le Plan d’action ainsi que sur le budget programmé au titre de l’année 2010, qui s’inscrivent dans le cadre du contrat de performance signé avec l’Etat pour la période 2009-2012. Les grands axes du contrat de performance ont été présentés, à cette occasion, ainsi que les nouveaux engagements qui s’inscrivent dans le cadre de la nouvelle stratégie nationale «Halieutis qui a consacré l’Office comme «global opérator» au niveau des ports de pêche, outre l’état d’avancement des projets structurants lancés par l’ONP. Le programme de construction d’une nouvelle génération de halles au poisson a été ainsi initié visant à préserver la qualité des produits, notamment à travers la mise en œuvre de systèmes de réfrigération et l’introduction de nouveaux concepts de commercialisation, a-t-on ajouté. Pour ce qui est de la modernisation et du renforcement des circuits de distribution des produits de la mer à l’intérieur du pays, elle a informé l’assistance de l’évolution de l’activité des marchés de gros au poisson actuellement opérationnels, en l’occurrence ceux de Casablanca et d’Oujda. Mme Figuigui a, par ailleurs, donné un aperçu sur l’évolution des infrastructures de commercialisation dédiées à l’activité de pêche artisanale dans les provinces du Sud, réalisées en partenariat avec l’Agence pour la promotion et le développement économique et social des provinces du sud du Royaume, le ministère de l’Agriculture et de la Pêche maritime et le Fonds Hassan II pour le développement économique et social.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *