Hausse de 5,5% des recettes encaissées par le Trésor: Plus de 68 milliards DH générés à fin avril

Hausse de 5,5% des recettes encaissées par le Trésor: Plus de 68 milliards DH générés à fin avril

Le déficit budgétaire maintient sa résorption d’un mois à l’autre. Le Trésor a gagné à fin avril plus de 7 milliards DH. L’écart est donc passé de 24,5 milliards DH, une année auparavant, à 17,1 milliards DH au titre du quatrième mois de l’année.

Cette situation résulte d’une hausse de recettes encaissées conjuguée à une baisse des dépenses émises. Les dernières statistiques des finances publiques, rendues publiques par la Trésorerie générale du Royaume (TGR), démontrent un redressement des recettes.

Ces dernières se sont établies à fin avril à 68,9 milliards DH, soit une progression de 5,5% par rapport au même mois de l’année précédente. Se référant au bulletin de la TGR, l’amélioration des recettes revient à la hausse des impôts directs. Ces derniers ont progressé de 1,1% au moment où les droits de douane ont grimpé de 8,4%. Même tendance pour les droits d’enregistrement et de timbre et des recettes non fiscales.

La hausse varie respectivement de 9,5% et de 59%. En revanche, les impôts indirects ont reculé pour le même mois de 2,7%. En termes de structures, la TVA constitue la première source des recettes du budget de l’état avec un total de 17,4 milliards DH. La TVA à l’importation a généré des recettes de l’ordre de 10,2 milliards DH tandis que celle à l’intérieur a avoisiné les 7,07 milliards DH. En revanche, les dépenses émises se sont inscrites en retrait de 0,9%.

Un repli qui résulte de la diminution de 24,9% des émissions de la compensation et de 0,4% des autres biens et services. Ces baisses ont été par ailleurs conjuguées à la hausse de 1,2% des dépenses de personnel et de 15,1% des charges en intérêts de la dette.

Les engagements de dépenses ont atteint à fin avril 2015 les 188,2 milliards DH. Le taux global d’engagement est donc passé, en une année, de 45% à 43%. De même, les dépenses émises au titre du budget général se sont situées autour de 111,1 milliards DH. Elles ont ainsi grimpé de 2,5% par rapport à leur niveau à fin avril 2014. Selon la TGR, cette hausse résulte d’une progression «de 26,4% des charges de la dette budgétisée, de la baisse de 3,4% des dépenses de fonctionnement et de 5% des dépenses d’investissement». Les salaires servis pour le même mois ont connu un accroissement de 1,2% par rapport à leur niveau à fin avril 2014.

Les versements se sont chiffrés à 34,9 milliards DH contre 34,5 milliards DH une année auparavant. Les dépenses d’investissement ont dépassé, pour leur part, les 20,3 milliards DH, en retrait de 5% par rapport à avril 2014.

Par ailleurs, le Trésor a eu recours, durant le mois d’avril, au financement intérieur pour un montant de 23,5 milliards DH contre un recours au financement intérieur de 30 milliards DH à fin avril 2014.

Le financement extérieur a, pour sa part, été négatif. Il s’est situé à 2,9 milliards DH en raison du remboursement du principal de la dette extérieure pour 3,7 milliards DH contre des tirages de 767 millions dirhams, dont 533 millions DH auprès de la BAD.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *