Hausse des achats en ligne au Royaume : Les Marocains de plus en plus adeptes du e-commerce

Hausse des achats en ligne au Royaume : Les Marocains de plus en plus adeptes du e-commerce

L’engouement pour l’achat en ligne ne concerne que les produits et services durables. Les produits frais ne sont pas encore au stade d’être achetés facilement en ligne. Et pour cause, les images en ligne ne peuvent pas remplacer l’aspect physique, le toucher et l’odeur du produit.

Le e-commerce au Maroc a le vent en poupe. C’est ce qui ressort d’une enquête récemment dévoilée par Nielsen, entreprise internationale de gestion de la performance. En effet, son débat «Commerce en magasin vs commerce en ligne», révèle que 93% des participants à travers le monde confirment faire des achats en ligne. Les Marocains placent les «voyages», «mode» et «informatique et mobile» à la tête des achats les plus prisés. Ainsi 71% des personnes questionnées préfèrent réserver leur voyage en ligne plutôt qu’en boutique. Plus encore, l’enquête rapporte que 93% des interrogés ne retournent quasiment jamais aux méthodes traditionnelles.

Anas Touzani, directeur commercial de Nielsen, région du Maghreb, explique que «le taux de pénétration de l’Internet augmente rapidement et 65% de la population marocaine est actuellement connectée». Et d’ajouter que «le pays emprunte actuellement le virage du numérique, un thème récurrent de récentes conférences importantes menées par des professionnels du secteur». Ainsi, «ce nouveau paysage numérique modifie le comportement des consommateurs en termes d’achat et de publicité, ce qui oblige les détaillants et les marques à repenser leur stratégie de commercialisation». Concernant la stratégie et le placement des produits, Anas Touzani précise que «les magasins et les marques doivent travailler sur une double stratégie, ou plutôt sur une stratégie de commercialisation homogène.

Le débat ne porte plus sur la différence entre les achats en magasin et les achats en ligne, mais sur l’impact maximal produit par les ventes combinées». Toutefois, le marché marocain se positionne différemment alors que dans le reste du monde les réseaux sociaux et les boutiques en ligne représentent le principal point d’impact en termes de prise de décision. Selon Nielsen, ces points de contact visuels se classent derrière la boutique physique dans toutes les catégories, des vêtements aux produits électroniques. Par ailleurs, l’engouement pour l’achat en ligne ne concerne que les produits et services durables, explique l’enquête. En parallèle, les produits frais ne sont pas encore au stade d’être achetés facilement en ligne. Et pour cause, les images en ligne ne peuvent pas, selon l’enquête, remplacer l’aspect physique, le toucher et l’odeur du produit.

Le e-commerce continue donc de gagner du terrain. Cette enquête à grande échelle a concerné 30.000 personnes dans 63 pays. Il s’agissait de fournir une vision sur les habitudes des personnes qui utilisent Internet.

Leila Ouchagour

(Journaliste stagiaire)

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *